société

Air du temps

À Paris, l’hiver sera mexicain

Il n’y a pas si longtemps, quand on disait Mexique, on pensait mariachis, Cancún et nachos. Cette époque est révolue: désormais, le Mexique est cool. La tendance navajo est passée par là, et l’on peut enfin assortir nos sorties à nos sacs en kilim. Les indices qui ne trompent pas.
Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie
Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie

Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie


Frida Kahlo est la star de la rentrée

Simultanément à l’affiche du théâtre Déjazet et du musée de l’Orangerie jusqu’en janvier, la peintre mexicaine est incontestablement la personnalité du moment. Côté scène, Frida Kahlo, Attention peinture fraîche retrace la vie de l’artiste et son exil hors du Mexique à travers l’évocation de plusieurs toiles. Côté musée, l’Orangerie expose à la fois Frida Kahlo et Diego Rivera, son grand amour et compagnon d’une vie, et met en parallèle leurs œuvres, emblématiques de l’identité mexicaine.

Les tacos font leur come-back

Et maintenant, plus besoin d’aller à l’Indiana pour en manger. La cuisine mexicaine est clairement une tendance food 2013 et la XX (prononcez “dos equis”) devrait bientôt supplanter la Guinness. D’abord, il y a eu l’implantation sur les Grands Boulevards de la chaîne américaine Chipotle, spécialisée en tacos et burritos et parfaitement adaptée à la pause déjeuner. Puis, l’ouverture de lieux comme La Mexcaleria ou Black Beans, restaurant de la rue de Trévise tenu par les anciens cuistots de Rice and Beans. Sans oublier La Candelaria, qui a réussi le pari de remettre la Margarita au goût du jour. Dernier-né de la restauration, le foodtruck El Tacot (tendance beau et bio) devrait achever de prêcher la bonne parole mexicaine dans nos assiettes.

Un festival ciné aux couleurs du Mexique

Du 8 au 13 octobre, le cinéma Paris Etoile Lilas héberge le festival Viva Mexico. Organisé par l’association INC France, il accueille une sélection de films mexicains contemporains, ainsi que des rencontres entre professionnels du cinéma français et mexicain. L’occasion de découvrir un pan de la création cinématographique actuelle, et surtout la preuve que la culture au Mexique ne se résume pas aux pyramides (et à Frida Kahlo).

Myriam Levain


2. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie - Cheek Magazine
Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie

3. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie - Cheek Magazine
Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie

7. Nasreen Sheikh, la jeune activiste népalaise en guerre contre les sweatshops

Promise à un mariage forcé, exploitée dans un atelier de confection, Nasreen Sheik a déjoué les pronostics pour devenir une activiste féministe et une cheffe d’entreprise. Tout en aidant les femmes népalaises à s’émanciper, elle enjoint les consommateur·rice·s occidentaux·les et les multinationales à se responsabiliser.
Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie - Cheek Magazine
Frida Kahlo © Musée de L'Orangerie