société

Le Cheek Point

Accusations d'agressions sexuelles et de viols au sein des Jeunesses communistes

On a lu pour vous cet article de Franceinfo qui fait le point sur l’affaire sur les soupçons d’agressions sexuelles et de viols au sein du Mouvement des jeunes communistes de France et on vous le conseille fortement. 
Capture d'écran du tweet de Léa Tytéca
Capture d'écran du tweet de Léa Tytéca

Capture d'écran du tweet de Léa Tytéca


Après l’affaire Baupin chez les écologistes ou les révélations sur le Mouvement des jeunes socialistes (MJS), c’est au tour du Mouvement des jeunes communistes de France (MJCF, ou JC) d’être touché de plein fouet par des accusations de viols et d’agressions sexuelles. Alors que de nombreux témoignages anonymes ont été relayés dans la presse ces dernières semaines, certaines victimes parlent désormais à visage découvert des agissements qu’elles disent avoir subis. […]

L’article de L’Obs et ses multiples reprises dans la presse ont en tout cas permis de multiplier les témoignages, qui affluent désormais sur les réseaux sociaux. Dans cet article, une jeune fille sous pseudonyme racontait avoir subi une pénétration de force, dans une chambre d’hôtel en marge du bal annuel de l’Union des étudiants communistes, à Paris, par un jeune homme avec qui elle avait eu un rapport consenti le mois précédent. Samedi 2 mars, elle a finalement choisi de sortir de l’anonymat. Léa Tytéca a publié sur Twitter une très longue série de tweets dans laquelle elle cite nommément ce ‘camarade’ et ‘ami’, membre du Conseil national de la JC et conseiller municipal, qu’elle accuse de l’avoir violée ‘il y a deux ans et demi’.

Cet article publié sur le site de Franceinfo fait le point sur les accusations d’agressions sexuelles et de viols au sein du Mouvement des jeunes communistes de France. En 2016, Cheek Magazine publiait déjà une enquête sur le sexisme dans les organisations de jeunes militant·e·s. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de Franceinfo


2. Dans “Soir de fête”, ils enquêtent sur le consentement au temps de nos arrière-grands-parents

En enquêtant sur l’histoire de sa famille, le journaliste Mathieu Deslandes découvre dans son arbre généalogique une naissance issue d’une relation non consentie. Elle est à l’origine de ce texte qu’il signe avec sa compagne et consœur Zineb Dryef. Pourquoi il faut lire leur livre.
Capture d'écran du tweet de Léa Tytéca - Cheek Magazine
Capture d'écran du tweet de Léa Tytéca

3. Ces jeunes pères auraient aimé avoir un long congé paternité

Si entre deux couchers de soleil sur la plage, vous avez raté cette vidéo sur le congé paternité vu par les hommes, on vous propose une séance de rattrapage.
Capture d'écran du tweet de Léa Tytéca - Cheek Magazine
Capture d'écran du tweet de Léa Tytéca