société

La vidéo du jour

Coupe du Monde: une journaliste recadre un fan après une tentative d'agression sexuelle

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de cette journaliste brésilienne qui recadre un supporter qui tente de l’embrasser en plein direct pendant le mondial.
DR
DR

DR


Ne faites pas ça! Ne refaites plus jamais ça. Je ne vous ai jamais autorisé à le faire. Ce n’est pas poli, ce n’est pas correct. Ne faites jamais ça à une femme, d’accord? Respect!” Voici comment la journaliste brésilienne Júlia Guimarães a réagi face au supporter qui a tenté de l’embrasser sans son consentement en plein direct de Russie dimanche 24 juin. L’action se déroule dans la ville d’Ekaterinbourg, quelques minutes avant le coup d’envoi du match Japon-Sénégal dans le cadre de la Coupe du monde de football, et dix jours après qu’une journaliste colombienne a, elle aussi, été agressée sexuellement en plein duplex au moment de l’ouverture de la compétition.

C’est la deuxième fois que cela m’arrive ici en Russie, a réagi la reporter sur le site de Globo Esporte. La deuxième fois qu’un homme essaye de m’embrasser contre ma volonté. […] C’est horrible. Je me sens impuissante, vulnérable. J’ai répondu cette fois-ci, mais c’est triste, les gens ne comprennent pas.”Si  Júlia Guimarães insiste dans le média brésilien et sur Twitter sur le fait qu’elle n’a jamais été victime de ce type d’agression au Brésil, rappelons tout de même qu’en mars dernier 52 femmes journalistes spécialisées dans le sport ont lancé la campagne #DeixaElaTrabalhar dans le pays, pour dénoncer le sexisme qu’elles subissent dans leur profession. Le machisme: sport international?

Margot Cherrid


3. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
DR - Cheek Magazine
DR

4. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
DR - Cheek Magazine
DR