société

Le Cheek Point

Agressions et harcèlement sexuels en série à Coachella

On a lu pour vous cet article, publié sur Teen Vogue, qui révèle les innombrables cas d’agressions et de harcèlement sexuels qui ont eu lieu cette année à Coachella et on vous le conseille fortement.  
Instagram/©lisadanielle__
Instagram/©lisadanielle__

Instagram/©lisadanielle__


Sur 54 jeunes femmes interrogées par Teen Vogue, durant ce weekend de festival, toutes avaient été victimes d’agression ou de harcèlement sexuels lors de cette édition de Coachella. Nombre de ces témoignages révèlent des similitudes dans les comportements de prédateur des agresseurs, et la plupart des témoignages décrivent la même mécanique d’agression. Voici quelques-unes de ces histoires, éditées par souci de clarté. 

Bien sûr qu’il y a des cas de harcèlement sexuel ici, s’exclame Ana, 19 ans. Ça nous est toutes arrivé pendant les concerts. À Coachella, il y a tellement de monde que les hommes peuvent vous toucher sans conséquences. Ils pensent qu’on ne remarque rien mais ça m’est arrivé de nombreuses fois et je le remarque toujours.’ Ça ne va jamais plus loin qu’une caresse sur le dos ou sur les fesses mais ce n’est pas une zone où l’on peut te toucher, explique June, 20 ans. Feriez-vous cela à un·e collègue? Ou à un autre mec? Alors ne me le faites pas non plus. C’est mon troisième jour à Coachella et ça doit faire au moins 40 fois que ça m’arrive Dans une aussi grande foule, vous avez envie de passer un bon moment et de danser, raconte Phoebe, 20 ans. C’est extrêmement désagréable de sentir quelqu’un juste derrière vous, qui vous touche ou qui se frotte à vous. Ça m’est arrivé de nombreuses fois au concert de Post Malone.”

Dans cet article intitulé Sexual Harassment Was Rampant at Coachella 2018 et publié sur Teen Vogue, la journaliste américaine Vera Papisova détaille les multiples agressions sexuelles qui se sont déroulées lors de la dernière édition de Coachella. À l’image de nombreux autres festivals, le célèbre rassemblement californien est le terrain de jeu d’agresseurs, décomplexés par l’ambiance festive, qui profitent de la proximité des corps et des mouvements de foule pour agir en toute impunité. 

À lire le plus vite possible sur Teen Vogue


1. Avec Super Marché, Monia Sbouai fait de l'upcycling sa marque de fabrique

Fondatrice de la marque de vêtements Super Marché, Monia Sbouai pratique l’upcycling. Après avoir parcouru les friperies parisiennes, elle transforme ses trouvailles en trench chic ou en combinaison décontractée. Rencontre. 
Instagram/©lisadanielle__ - Cheek Magazine
Instagram/©lisadanielle__

2. Hannah Gadsby se paye les hommes qui font des “monologues sur la misogynie”

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle de ce discours d’Hannah Gadsby dans lequel elle s’attaque à ceux qui différencient les hommes bons des mauvais selon des critères très subjectifs.
Instagram/©lisadanielle__ - Cheek Magazine
Instagram/©lisadanielle__

4. Dans son restaurant nantais, Flore Lelièvre emploie des personnes porteuses de trisomie 21

Depuis 2016, Flore Lelièvre engage des personnes atteintes de trisomie 21 dans son restaurant Le Reflet, au centre de Nantes. A même pas trente ans, l’entrepreneuse propose une alternative inclusive à une “vie active” dont le handicap est trop souvent absent.  
Instagram/©lisadanielle__ - Cheek Magazine
Instagram/©lisadanielle__

5. Pourquoi les casseurs sont-ils, en grande majorité, des hommes?

Si vous ne deviez écouter qu’un podcast aujourd’hui, ce serait celui des Couilles sur la table consacré à l’absence de femmes au sein des casseurs dans les manifestations et à la violence d’Etat, considérée comme viriliste.
Instagram/©lisadanielle__ - Cheek Magazine
Instagram/©lisadanielle__