société

L'appareil génital féminin enfin présenté correctement en cours de SVT?

La nouvelle édition du livre de SVT de Magnard représente enfin correctement le clitoris, généralement oublié des représentations de l’appareil génital féminin dans les manuels de l’enseignement secondaire.
© Vincent Guili
© Vincent Guili

© Vincent Guili


Ça y est, un manuel de SVT représente enfin correctement le clitoris, son gland, sa paire de corps caverneux et les bulbes qui enserrent en partie le vagin. Il n’est jamais trop tard. Rappelez-vous lorsque, au début de l’année scolaire, on se réjouissait d’enfin disposer d’une représentation 3D du clitoris pour faire comprendre son fonctionnement aux élèves en deuxième cycle. À peu près au même moment, on réalisait qu’aucun livre de SVT ne représentait correctement cet organe féminin.

Dans son édition publiée pour la rentrée 2017, le livre de SVT édité par Magnard remédie enfin à cette lacune fondamentale. Une avancée que salue dans un long post Facebook le collectif SVT égalité. Ce collectif de professeurs et d’éditeurs vise à promouvoir une éducation “qui défende réellement les valeurs universelles que nous avons pour mission de transmettre”, et cesse, à ce titre, de véhiculer des stéréotypes sexistes, racistes, homophobes, etc.

 

Du côté de Belin, Bordas, Didier, Nathan, Hachette et Lelivrescolaire, pas encore d’amendement. Les schémas incorrects subsistent, ne représentant que le gland du clitoris -autant dire un point en haut de la vulve-, quand ils ne le font pas carrément disparaître. Heureusement, il existe d’autres outils pour que les professeurs de SVT puissent enseigner la réalité à leurs élèves. La représentation du clitoris en 3D mise au point par Odile Fillod, ou bien les illustrations mises à disposition par SVT Egalité. Vincent Guili, professeur de SVT à Lyon et membre de ce collectif, a dessiné des schémas complets des organes génitaux masculins et féminins, au repos et en excitation.

Des outils nécessaires quand on sait qu’un quart des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles possèdent un clitoris, et que 83% des collégiennes de 4ème et de 3ème en ignorent la fonction.

Mathilde Saliou


1. Enora Malagré: “Il faut dire que l’endométriose pourrit la vie!”

Dans un témoignage aux allures d’essai politique, Enora Malagré revient sur ses années d’errance médicale et de souffrance et raconte sa cohabitation difficile avec l’endométriose, une maladie qui touche environ une femme sur dix en France. 
© Vincent Guili  - Cheek Magazine
© Vincent Guili

2. Sophia Aram rit jaune sur la polémique autour du voile

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce billet de Sophia Aram qui revient sur la polémique chère à la France autour du port du voile dans les lieux publics. 
© Vincent Guili  - Cheek Magazine
© Vincent Guili

4. Que disent de notre société les rumeurs de grossesse chez les célébrités?

Jennifer Aniston, Camila Cabello ou encore Rihanna… Nombre de célébrités voient leurs corps et leurs poids scrutés sous tous les angles, dans le but de détecter une éventuelle grossesse. Un procédé ne datant pas d’hier, qui enferme les femmes dans ce que la société attend d’elles.
© Vincent Guili  - Cheek Magazine
© Vincent Guili

7. Enora Malagré raconte comment l'endométriose a pu lui gâcher la vie

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce témoignage d’Enora Malagré pour le Huffington Post, où elle raconte comment l’endométriose lui a gâché son Festival de Cannes. 
© Vincent Guili  - Cheek Magazine
© Vincent Guili