société

Le Cheek Point

On peut ne plus vouloir avoir ses règles et être féministe

On a lu pour vous cet article de Slate sur l’arrêt des règles et le féminisme et on vous le conseille fortement.
Instagram/@myholy_
Instagram/@myholy_

Instagram/@myholy_


En janvier, la Faculté de santé en matière de sexualité et de reproduction du National Health Service (NHS) britannique avait dévoilé que la pause de sept jours pendant laquelle vous avez vos règles n’est en réalité pas nécessaire. Ne pas la respecter n’aura aucune conséquence sur votre santé. […] c’est désormais officiel: il n’existe pas de contre-indication à prendre la pilule en continu. […]

Arrêter ses règles hormonalement semble aller à contre-courant d’une certaine culture féministe. Nicola Davis, journaliste au Guardian, met les choses au clair: il est essentiel de lever le tabou sur les règles, de les afficher fièrement comme la coureuse Kiran Ghandi ou de rendre les protections plus accessibles pour lutter contre la précarité menstruelle. Ces actions ne font pas pour autant oublier la douleur, les ballonnements, les migraines voire l’endométriose, maladie chronique qui, rappelons-le, touche une femme sur dix.

Non, vouloir arrêter vos règles ne fera pas de vous quelqu’un de moins féministe qu’avant. C’est en tout cas ce que nous raconte un article du Guardian repéré par Slate

À lire le plus rapidement possible sur le site de Slate.


2. De l'Arabie Saoudite à la Turquie, la fuite de Dua et Dalal al-Shweiki pour reconquérir leur liberté

En Arabie Saoudite, les jeunes filles disparaissent. C’est devenu ces dernières années un phénomène grandissant. Pour échapper au système de tutorat et à une famille violente, Dua et Dalal al-Shweiki ont elles aussi fui en espérant commencer une nouvelle vie dans un pays libre. Mais faut-il encore le trouver. 
Instagram/@myholy_ - Cheek Magazine
Instagram/@myholy_

3. Que pensent les militantes lesbiennes du projet de loi sur la PMA?

Le projet de loi de bioéthique a été adopté ce mercredi 24 juillet en conseil des ministres. Salué pour l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, il comprend cependant des aspects problématiques, selon les militantes lesbiennes que nous avons interrogées.
Instagram/@myholy_ - Cheek Magazine
Instagram/@myholy_

4. La militante féministe Fatima Benomar dénonce le cyberharcèlement dont elle est victime

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Konbini news dans laquelle la militante féministe Fatima Benomar raconte le cyberharcèlement dont elle a été victime suite à une action pour dénoncer le sexisme dans le cyclisme.
Instagram/@myholy_ - Cheek Magazine
Instagram/@myholy_

5. Féministes au bord du burn out militant

Ras-le-bol, sentiment d’impuissance, angoisse: certaines féministes frisent le burn out. En en parlant ouvertement, elles brisent un tabou du militantisme et réclament une réponse des pouvoirs publics dans la lutte contre les violences faites aux femmes.
Instagram/@myholy_ - Cheek Magazine
Instagram/@myholy_