société

La vidéo du jour

Des hommes incapables de dire si leur copine a joui lors de leur dernier rapport sexuel

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle du micro-trottoir réalisé par Babe qui dénonce le manque d’intérêt pour l’orgasme féminin dans les rapports sexuels hétéros. 
Des hommes incapables de dire si leur copine a joui lors de leur dernier rapport sexuel

Dans un rapport sexuel hétéro, les hommes savent-ils quand leur partenaire a joui, et surtout si elle a joui? Il semblerait que non, au regard de cette vidéo, repérée hier par Madmoizelle. La géniale page Facebook Babe a en effet réalisé il y a quelques jours un micro-trottoir (qui réunit déjà 1,5 millions de vues) avec pour objectif d’interroger les hommes sur la question de la jouissance féminine. À l’écran, une journaliste interpelle les passants: “Tu te rappelles la dernière fois que tu as couché avec quelqu’un?”. Réponse: oui. “As-tu joui?”. Réponse: oui. “Et elle?”. Là, tout devient plus compliqué. Les hommes hésitent: “Peut-être”, “Je ne suis pas sûr”, “Je crois”, “Non”… pas un seul “oui” franc! “Mais alors à quel moment le rapport a-t-il été terminé?” interroge la journaliste, pour découvrir que le sexe se termine généralement au moment où l’homme jouit.

La vidéo nous met face à une réalité, pas toujours facile à admettre: le timing d’un coït hétéro est dicté par l’homme, et la majorité des rapports sexuels demeurent androcentrés. Cité dans l’article de Madmoizelle, le psychiatre Philippe Brenot rappelait d’ailleurs il y a quelques années que seulement 16% des femmes jouissent à chaque rapport sexuel contre… 90% des hommes. On espère que cette vidéo aidera les hommes et les femmes à changer leurs habitudes pour que dans ce domaine aussi, la répartition des tâches devienne plus égalitaire.

 

Margot Cherrid


2. Elle continue de recevoir des publicités de grossesse après la mort de son bébé, et pousse un coup de gueule

On a lu pour vous cette lettre ouverte, publiée sur Twitter mardi 11 décembre, dans laquelle la journaliste Gillian Brockell pousse un coup de gueule contre les réseaux sociaux qui continuent à lui envoyer des publicités en lien avec sa grossesse après la perte de son bébé. 
Elle continue de recevoir des publicités de grossesse après la mort de son bébé, et pousse un coup de gueule - Cheek Magazine

3. Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé

Le jeudi 13 décembre 2018 marque un tournant historique pour les droits des femmes en Irlande. Après la victoire du “oui” au référendum en mai dernier, le Sénat vient d’annoncer la légalisation de l’avortement. 
Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé - Cheek Magazine

4. Réduire le temps de travail pour l'égalité femmes-hommes? C'est le pari d'une asso belge

En Belgique, l’association féministe Femma va passer à la semaine de quatre jours afin d’offrir à ses employé·e·s plus de temps libre. Objectif? Donner l’occasion aux hommes de se charger davantage des tâches ménagères, un domaine encore et toujours largement pris en charge par les femmes.
Réduire le temps de travail pour l'égalité femmes-hommes? C'est le pari d'une asso belge - Cheek Magazine

6. Avec Super Marché, Monia Sbouai fait de l'upcycling sa marque de fabrique

Fondatrice de la marque de vêtements Super Marché, Monia Sbouai pratique l’upcycling. Après avoir parcouru les friperies parisiennes, elle transforme ses trouvailles en trench chic ou en combinaison décontractée. Rencontre. 
Avec Super Marché, Monia Sbouai fait de l'upcycling sa marque de fabrique - Cheek Magazine