société

Le Cheek Point

#MeToo: Pourquoi la condamnation de Bill Cosby ouvre une nouvelle ère

On a lu pour vous cet édito sur la condamnation de Bill Cosby pour agression sexuelle et le symbole qu’elle représente, et on vous le recommande vivement. 
#MeToo: Pourquoi la condamnation de Bill Cosby ouvre une nouvelle ère

La situation est différente en avril 2018 par rapport à juin 2017. Au cours des sept derniers mois, le pays a entamé une longue et difficile conversation à propos des agressions sexuelles, du harcèlement et de l’abus de pouvoir. Des dizaines d’hommes puissants ont perdu leur travail suite à des accusations d’agression et de harcèlement. Et maintenant, deux d’entre eux, Larry Nassar et Bill Cosby, ont été reconnus coupables dans des tribunaux. (…)

Le verdict Cosby ne signifie pas que d’autres hommes vont affronter la justice au tribunal. Il ne signifie pas que d’autres femmes ne seront pas traitées de menteuses ou d’opportunistes vénales quand elles réclameront que justice soit faite. Cela ne signifie pas que le travail de Me Too est terminé -loin de là. Mais cela pourrait donner de l’espoir et de l’énergie aux survivantes et militantes qui font le difficile et souvent douloureux boulot de créer un monde où la parole des victimes est valorisée au lieu d’être invisibilisée.”

Au lendemain de la condamnation de Bill Cosby pour agression sexuelle -l’acteur américain risque 30 ans de prison- la rédactrice en chef du Huff Post Women Emma Gray prend la plume pour expliquer pourquoi ce verdict est historique et annonciateur d’un changement post #MeToo, où les projecteurs vont peut-être enfin se braquer sur les femmes agressées, dont la parole est désormais audible, plutôt que sur leurs violeurs, qui ont jusqu’à présent bénéficié d’une forme d’impunité. 

À lire le plus vite possible en VO sur le Huffington Post américain


3. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s - Cheek Magazine

4. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro” - Cheek Magazine