société

La vidéo du jour

Catherine Arditi explique en une minute pourquoi la langue française est sexiste

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cette courte démonstration du sexisme de la langue française par Catherine Arditi. 
Catherine Arditi explique en une minute pourquoi la langue française est sexiste

C’est une démonstration assez éprouvée mais toujours aussi efficace, surtout lorsqu’elle est aussi bien incarnée. Dans une vidéo de L’Obs, la comédienne Catherine Arditi s’est prêtée au jeu du miroir en mettant en parallèle des mots de la langue française au masculin et au féminin. “Un courtisan, c’est un homme que l’on voit auprès du roi. Une courtisane, c’est une pute”. “Un entraîneur, c’est un homme qui entraîne les sportifs. Une entraîneuse, c’est une pute.”

Catherine Arditi passe ainsi en revue plusieurs mots du masculin au féminin et démontre qu’ils sont toujours associés à la notion de prostitution dès lors qu’ils désignent une femme. Éloquent. 

 


3. Le congé paternité est-il la clé de l'égalité dans le couple?

En France, le congé paternité est un droit encore snobé par trois pères sur dix qui ne dure que onze jours. Les semaines qui suivent l’arrivée d’un nouveau-né influencent pourtant de façon cruciale la place attribuée aux femmes et aux hommes dans la société, la famille et le monde professionnel.
Le congé paternité est-il la clé de l'égalité dans le couple? - Cheek Magazine

5. Un podcast qui démonte les a priori de la grossophobie

Alors que la Ville de Paris organise aujourd’hui une journée de lutte contre la grossophobie, on vous recommande ce podcast qui démonte pas mal d’idées reçues sur un sujet, qui, une fois de plus, enferme les femmes dans leur corps. 
Un podcast qui démonte les a priori de la grossophobie - Cheek Magazine

6. La self-défense féminine, un moyen de reconquérir sa place dans la rue

Victimes de harcèlement, d’agressions ou simplement en quête d’assurance dans l’espace public, ces 11 jeunes femmes ont choisi de suivre un stage de self-défense pour en finir avec le sentiment de vulnérabilité. On a passé deux week-ends avec ces apprenties guerrières.  
La self-défense féminine, un moyen de reconquérir sa place dans la rue - Cheek Magazine