société

La vidéo du jour

Catherine Arditi explique en une minute pourquoi la langue française est sexiste

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cette courte démonstration du sexisme de la langue française par Catherine Arditi. 
Catherine Arditi explique en une minute pourquoi la langue française est sexiste

C’est une démonstration assez éprouvée mais toujours aussi efficace, surtout lorsqu’elle est aussi bien incarnée. Dans une vidéo de L’Obs, la comédienne Catherine Arditi s’est prêtée au jeu du miroir en mettant en parallèle des mots de la langue française au masculin et au féminin. “Un courtisan, c’est un homme que l’on voit auprès du roi. Une courtisane, c’est une pute”. “Un entraîneur, c’est un homme qui entraîne les sportifs. Une entraîneuse, c’est une pute.”

Catherine Arditi passe ainsi en revue plusieurs mots du masculin au féminin et démontre qu’ils sont toujours associés à la notion de prostitution dès lors qu’ils désignent une femme. Éloquent. 

 


1. Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes

En Turquie s’est achevé le premier procès dans l’affaire du probable meurtre de Sule Çet, 23 ans, étudiante à Ankara. La jeune femme aurait été jetée du 20ème étage d’un immeuble de bureaux. Son cas, ultra-médiatisé, est en passe de devenir le symbole contre les violences faites aux femmes dans le pays.
Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes - Cheek Magazine

3. Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente la réalisatrice Houda Benyamina, prix de la création.
Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma - Cheek Magazine

6. TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct

Lundi 11 février, dans Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard a mimé une scène de viol. Ce n’est pas la première fois que l’émission de Cyril Hanouna banalise les violences sexistes et sexuelles. 
TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct - Cheek Magazine