Ce qui se passe ailleurs

Argentine

Argentine: quand le projet de loi pour l’avortement divise le pays

A deux semaines du vote pour la légalisation de l’avortement pour toutes les femmes en Argentine, deux camps s’opposent dans les rues et sur les réseaux sociaux.
instagram.com/feministachilena
instagram.com/feministachilena

instagram.com/feministachilena


Une chose est sûre, la légalisation de l’avortement en Argentine n’est pas un combat joué d’avance. Si les pro-IVG s’étaient réjoui le 14 juin dernier lorsque le projet de loi avait été adopté par la Chambre des députés, l’issue du vote définitif qui aura lieu au Sénat le 8 août prochain est totalement incertaine.

Actuellement autorisé en cas de viol, de danger pour la santé de la femme enceinte ou de malformation fœtale, l’IVG pourrait dorénavant être étendue à toutes les femmes pendant les 14 semaines de début de grossesse. Mais le projet de loi ne fait pas l’unanimité. Deux camps s’affrontent: les foulards verts, visibles dans les rues et sur les réseaux sociaux sous le hashtag #AbortoLegalYa (“Rendez l’avortement légal” en français), soutiennent le droit à l’avortement. En réaction, les foulards bleus ciel ont fait leur apparition pour s’opposer au projet de loi.

Les tensions sont également palpables au sein du gouvernement argentin. Ainsi, la vice-présidente du pays et présidente du Sénat, Gabriela Michetti, avait indiqué au quotidien La Nacion qu’elle s’opposait à l’IVG même en cas de viol car “on peut donner l’enfant à l’adoption, voir ce qu’il se passe pendant la grossesse, consulter un psychologue”, cite Le Monde. En cas d’égalité au vote du Sénat, c’est elle qui tranchera le débat. De son côté, le président Mauricio Macri reste neutre et fait face aux critiques de l’Eglise. Le Pape François, originaire d’Argentine, avait en effet rejeté l’avortement le 16 juin, deux jours après le vote au Parlement, et affirmé “Le siècle passé, tout le monde était scandalisé par ce que faisaient les nazis pour purifier la race. Aujourd’hui on fait la même chose, mais avec des gants blancs”, rappelle Le Monde. Espèrons que l’Argentine saute le pas et poursuive ainsi les révolutions féministes qui secouent l’Amérique Latine depuis le début d’année.

Alexandra Vépierre


3. #WontBeErased: Donald Trump veut “effacer” les transgenres, Twitter répond

Une note interne du ministère américain de la Santé propose de définir le genre comme strictement lié aux organes sexuels à la naissance. Une mesure discriminante pour les personnes transgenres, contre laquelle le hashtag #WontBeErased s’insurge. 
instagram.com/feministachilena - Cheek Magazine
instagram.com/feministachilena

4. Sarah Silverman raconte comment Louis C.K. s'est masturbé devant elle

La comédienne Sarah Silverman a confié à l’animateur Howard Stern lors d’une émission de radio que son ami Louis C.K. s’était masturbé devant elle à plusieurs reprises. 
instagram.com/feministachilena - Cheek Magazine
instagram.com/feministachilena

6. Une journaliste bulgare violée et tuée après un reportage sur la corruption

La jeune journaliste bulgare Viktoria Marinova, qui travaillait pour une chaîne de télévision locale de la ville de Ruse, a été violée avant d’être sauvagement tuée dans le nord du pays. 
instagram.com/feministachilena - Cheek Magazine
instagram.com/feministachilena