cheek_cequisepasseailleurs_habillage_desktop

Ce qui se passe ailleurs

Tour du monde

À 27 ans, elle a traversé tous les pays du monde en un temps record

Cassie de Pecol vient de battre le record du tour du monde le plus rapide. À 27 ans, l’Américaine revient d’un voyage qui l’a menée dans les 196 pays de la Terre.
Instagram / @expedition_196
Instagram / @expedition_196

Instagram / @expedition_196


Elle s’était mise au défi de battre le Guinness Record en la matière et elle a remporté son pari. À 27 ans, l’Américaine Cassie de Pecol a traversé les 196 pays du globe en 18 mois et 26 jours. Elle avait débuté son périple en juillet 2015 et l’a achevé la semaine dernière. Si l’objectif était de réaliser une performance en terme de temps de voyage, elle a profité de ce tour du monde baptisé Expedition 196 pour sensibiliser les interlocuteurs qu’elle a rencontrés sur sa route au tourisme durable. Contradictoire avec son bilan carbone? C’est ce qui lui a été reproché, mais la jeune femme a répondu à ces accusations en essayant de planter des arbres partout où elle passait.

Parmi les souvenirs les plus marquants de ce tour du monde express, elle raconte qu’en Corée du Nord, elle a dû faire face à un soldat particulièrement agressif, qui lui a lancé “Nous vous détruirons, vous les États-Unis”. Si le Guinness a séparé les records féminins et masculins, après qu’une voyageuse ait signalé l’impossibilité de voyager seule en Arabie Saoudite, Cassie de Pecol compte bien revendiquer le record sur les deux sexes, comme l’explique cet article de CNN. Et maintenant qu’elle est de retour dans son pays, la jeune femme n’a aucune intention de se reposer puisqu’elle s’apprête à participer à un Iron Man à San Diego.

Myriam Levain


1. Le New York Times crée un poste de “gender editor”

Jessica Bennett, auteure du Feminist Fight Club, sera chargée à partir du 30 octobre d’analyser l’actualité à travers le prisme du genre pour le New York Times. 
Instagram / @expedition_196 - Cheek Magazine
Instagram / @expedition_196

3. Un robot sexuel doté d'un mode “résistance” encouragerait la culture du viol

L’entreprise de robotique américaine True Companion a commercialisé des robots sexuels dotés d’une intelligence artificielle avec un mode “résistance” qui encouragerait la culture du viol. Une innovation qui fait polémique. 
Instagram / @expedition_196 - Cheek Magazine
Instagram / @expedition_196