Ce qui se passe ailleurs

Brésil

Avec ce hashtag, les journalistes sportives brésiliennes dénoncent le sexisme de leur milieu

Au Brésil, 52 femmes journalistes spécialisées dans le sport ont lancé la campagne #DeixaElaTrabalhar pour exposer le harcèlement et les agressions qu’elles subissent dans leur profession.
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR

Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR


Nous sommes des femmes, des professionnelles et nous voulons travailler en paix.” Voici le message qu’ont voulu faire passer 52 journalistes brésiliennes spécialisées dans le sport en lançant le hashtag #DeixaElaTrabalhar, “Laisse-la travailler” en français, pour exposer les comportements sexistes dont elles sont victimes au quotidien. Le collectif a également profité du match organisé dimanche 25 mars au Maracanã , stade mythique de Rio de Janeiro, pour diffuser une vidéo en noir et blanc dans laquelle elles témoignent des tentatives de baisers forcés ou insultes qui sont malheureusement fréquentes dans leur profession. Elles concluent: “Ça nous arrive à toutes. […] Nous réclamons le respect.” On les attend de pied ferme pour la Coupe du monde…

 

Margot Cherrid


1. Les Incels, la communauté masculiniste qui acclame l'attaque de Toronto

Les Canadiens découvrent avec effroi que la tuerie de Toronto, qui a fait 10 morts et une quinzaine de blessés dont une majorité de femmes, a été commise par Alek Minassian, un masculiniste membre des Incels, une communauté de  “célibataires involontaires” vouant aux femmes une haine sans limite. 
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR

2. Cette actrice indienne se dénude en public pour soutenir #MeToo et se fait arrêter

En Inde, pour apporter son soutien au mouvement #MeToo, l’actrice de 28 ans Sri Reddy s’est déshabillée en public. Un geste militant lourd de conséquences pour cette jeune femme aujourd’hui expulsée de son logement, condamnée et traitée en paria.
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR

3. Emma Watson applaudit le tapis rouge Time's Up des Molières anglais

Ce week-end, le mouvement Time’s Up a ressurgi sur le tapis rouge des Molières anglais, pour la plus grande joie d’Emma Watson, toujours aussi engagée sur la question du sexisme. 
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR

5. Avec le hashtag #karlmennskan les Islandais s'attaquent à la masculinité toxique

Grâce au hashtag #karlmennskan (#masculinité), les Islandais témoignent des stéréotypes de genre qui poussent les hommes à s’enfermer dans une virilité fabriquée et malsaine. 
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR

6. Ivanka Trump célèbre le Women’s History Month et se fait tacler par les internautes

La fille de Donald Trump, Ivanka Trump, a publié un tweet pour saluer le travail des femmes pour la nation et les internautes n’ont pas manqué de souligner l’ironie de la situation en rappelant les accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles qui concernent son père.
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR

7. Baftas 2018: la blague féministe de Salma Hayek et le triomphe de Time's Up

Hier soir se déroulait à Londres la 71 ème cérémonie des Bafta. Lors d’une soirée marquée par les soutiens aux femmes victimes de violences sexuelles, Salma Hayek s’en est donné à cœur joie.   
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR