Ce qui se passe ailleurs

Brésil

Avec ce hashtag, les journalistes sportives brésiliennes dénoncent le sexisme de leur milieu

Au Brésil, 52 femmes journalistes spécialisées dans le sport ont lancé la campagne #DeixaElaTrabalhar pour exposer le harcèlement et les agressions qu’elles subissent dans leur profession.
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR
Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR

Capture d'écran de la vidéo de campagne “#DeixaElaTrabalhar”, DR


Nous sommes des femmes, des professionnelles et nous voulons travailler en paix.” Voici le message qu’ont voulu faire passer 52 journalistes brésiliennes spécialisées dans le sport en lançant le hashtag #DeixaElaTrabalhar, “Laisse-la travailler” en français, pour exposer les comportements sexistes dont elles sont victimes au quotidien. Le collectif a également profité du match organisé dimanche 25 mars au Maracanã , stade mythique de Rio de Janeiro, pour diffuser une vidéo en noir et blanc dans laquelle elles témoignent des tentatives de baisers forcés ou insultes qui sont malheureusement fréquentes dans leur profession. Elles concluent: “Ça nous arrive à toutes. […] Nous réclamons le respect.” On les attend de pied ferme pour la Coupe du monde…

 

Margot Cherrid