Ce qui se passe ailleurs

États-Unis

Agression sexuelle: Pour la première fois, Dylan Farrow témoigne à la télévision contre Woody Allen

Interviewée hier pour la première fois à la télévision, Dylan Farrow a de nouveau accusé son père adoptif Woody Allen d’avoir abusé d’elle alors qu’elle avait 7 ans.
Agression sexuelle: Pour la première fois, Dylan Farrow témoigne à la télévision contre Woody Allen

Je veux montrer mon visage et raconter mon histoire. Je veux parler haut et fort.” Pour la première fois, Dylan Farrow s’est exprimée à la télévision américaine pour renouveler les accusations d’agressions sexuelles portées en 1992 contre son père adoptif, Woody Allen. Dans une interview vidéo diffusée hier par CBS, la jeune femme de 32 ans revient sur les faits -qui se seraient déroulés alors qu’elle avait 7 ans- dévoile les raisons qui l’ont poussée à témoigner de nouveau, et fond en larmes après avoir visionné une archive vidéo du réalisateur se défendant d’avoir abusé d’elle. Accusée de vouloir faire tomber Woody Allen en utilisant le mouvement Time’s Up, elle demande à la journaliste Gayle King: “Pourquoi ne devrais-je pas être en colère? Pourquoi ne serais-je pas blessée? Pourquoi ne serais-je pas scandalisée après toutes ces années où j’ai été ignorée, où on ne m’a pas crue?” L’interviewée poursuit: “Depuis vingt ans, je répète les mêmes accusations et j’ai été systématiquement réduite au silence, ignorée ou discréditée (…) J’espère qu’on pourra maintenant me croire et pas uniquement m’entendre.”

Alors que son nouveau film Wonder Wheel sort en salles le 31 janvier en France et qu’il est au cœur d’un bad buzz consécutif à l’affaire Weinstein -révélée par le frère de Dylan, Ronan Farrow, qui l’a toujours soutenue- et au mouvement Time’s Up, Woody Allen a démenti ces accusations, et considère que la famille Farrow “profite cyniquement” du mouvement anti-harcèlement pour relancer des “allégations discréditées”.

Margot Cherrid


7. Le New York Times crée un poste de “gender editor”

Jessica Bennett, auteure du Feminist Fight Club, sera chargée à partir du 30 octobre d’analyser l’actualité à travers le prisme du genre pour le New York Times. 
Le New York Times crée un poste de “gender editor” - Cheek Magazine