Ce qui se passe ailleurs

États-Unis

Ivanka Trump célèbre le Women’s History Month et se fait tacler par les internautes

La fille de Donald Trump, Ivanka Trump, a publié un tweet pour saluer le travail des femmes pour la nation et les internautes n’ont pas manqué de souligner l’ironie de la situation en rappelant les accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles qui concernent son père.
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons

© Michael Vadon, Flickr Creative Commons


Alors que nous célébrons le #WomensHistoryMonth, nous revenons sur l’incroyable contribution des femmes au développement de notre nation. Nous honorons leur héritage et leurs réalisations (…) Les femmes écrivent la fière et vigoureuse histoire de l’Amérique.” Voici le tweet publié par Ivanka Trump jeudi 1er mars pour marquer le début du Women’s History Month (Ndlr: “le mois de l’histoire des femmes” ). Depuis 1988, la tradition américaine veut que les présidents proclament le mois de mars comme mois dédié aux femmes et à leurs réalisations, afin de ne pas les circonscrire au seul 8 mars.

Cette année, c’est dans un texte mis en ligne le 28 février sur le site officiel de la Maison Blanche que Donald Trump a choisi de soutenir ses compatriotes féminines. Il écrit notamment: “Nous supporterons les femmes au sein de notre société, reconnaîtrons que leur succès renforce nos familles, notre économie et notre nation.  (…) Les femmes doivent avoir accès à toutes les opportunités que notre pays a à offrir”.

Ces propos, suivis par le tweet d’Ivanka Trump, ont été vivement critiqués sur les réseaux sociaux. Pour rappel, au moins 19 femmes ont jusqu’ici accusé le Président des États-Unis de harcèlement ou d’agressions sexuelles. Dans une interview accordée à NBC News et diffusée lundi 26 février, sa fille réaffirme d’ailleurs son soutien à l’homme d’affaires: “Il a clairement indiqué que ces accusations étaient fausses (…) Je crois mon père, je connais mon père.” Depuis qu’il est à la tête du pays, Donald Trump et son administration menacent le droit à l’IVG, ont limité les subventions accordées au Planning Familial ou encore annulé les aides à la contraception prévues par la loi Obamacare. Sur Twitter, l’accueil de ces déclarations a donc été frais et les réactions se sont multipliées pour dénoncer l’indécence des Trump.

 

Nous leur retirons aussi leur droit de prendre leurs propres décisions concernant leur santé et continuons de les payer moins que les hommes alors qu’elles font souvent un meilleur travail. Une super façon de les honorer!

 

J’ai comme l’impression que quelqu’un devrait te présenter à ton père.

 

Margot Cherrid


3. La Une de Vogue Arabia oublie les militantes pour les droits des femmes arrêtées

La couverture de Vogue Arabia irrite les militant.e.s des droits des femmes avec sa photo de la princesse saoudienne au volant d’une voiture, alors qu’au moins 7 militant.e.s sont toujours emprisonné.e.s.
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons

4. Distribution de protections hygiéniques aux femmes précaires et dans les écoles: l'Écosse montre l'exemple

L’Écosse est en passe de devenir le premier pays au monde à financer les protections hygiéniques des femmes à revenus limités et s’apprête à mettre à disposition coupes menstruelles, tampons et serviettes dans les écoles.
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons

5. Irlande: les expats rentrent pour voter Yes au référendum sur l'avortement

Alors que le référendum pour la légalisation de l’avortement se déroule aujourd’hui, les Irlandais·e·s vivant à l’étranger reviennent des quatre coins du globe pour glisser leur bulletin, pro-choix pour la plupart, dans l’urne. 
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons

6. Des militantes du droit à conduire arrêtées en Arabie Saoudite

Alors que le pays s’apprête à lever l’interdiction historique pour les Saoudiennes de conduire, au moins sept militantes pour les droits des femmes ont été arrêtées la semaine dernière. Un moyen pour le les autorités de préparer une communication lisse et maîtrisée autour de cet événement. 
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons

7. En Argentine, les femmes brûlent leurs soutiens-gorge pour tacler le sexisme

Le renvoi d’une jeune fille d’un lycée de Buenos Aires sous prétexte qu’elle ne portait pas de soutien-gorge sous sa robe a entraîné une vague de mobilisation dans la capitale du pays, significative du renouveau du mouvement féministe argentin. 
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
© Michael Vadon, Flickr Creative Commons