cheek_cequisepasseailleurs_habillage_desktop

Ce qui se passe ailleurs

États-Unis

Après une double mastectomie, elle entame une marche topless à travers les États-Unis

Paulette Leaphart va marcher 1600 km jusqu’à la Maison-Blanche pour sensibiliser son pays à la bataille contre le cancer du sein.
Scar Stories, DR
Scar Stories, DR

Scar Stories, DR


C’est une guerrière qui a pris la route le 2 mai dernier. Paulette Leaphart, 49 ans, a quitté sa ville natale de Biloxi, dans le Mississippi et prévoit de marcher, topless, jusqu’à la Maison-Blanche, exposant aux regards les cicatrices de sa double mastectomie. Elle espère y arriver d’ici la fin du mois de juin.

En 2014, après la détection d’une tumeur, Paulette Leaphart a recours à l’ablation de ses deux seins. Pour des raisons de santé, elle ne peut pas accéder à la reconstruction mammaire dont la plupart des femmes, comme Angelina Jolie, bénéficient après un telle opération.

La plupart des femmes font la reconstruction et n’en parlent plus jamais, raconte Paulette Leaphart, qui a dû apprendre à assumer ses cicatrices, et revendiquer sa féminité d’une nouvelle manière. Malgré ce que le monde entier considère comme étant la beauté, ni mes seins, ni la couleur de mes cheveux, ni ma taille 34 ou ma taille 58, ne me définissent. Je suis la seule personne qui puisse me définir.”

Nous avons tous des cicatrices. Elles témoignent de notre survie.”

Cette mère célibataire de huit enfants, qui apparaît dans l’un des clips de l’album Lemonade de Beyoncé, a décidé de revendiquer sa bataille, et d’encourager les femmes qui ont vécu le cancer à partager leurs histoires: “Nous avons tous des cicatrices. Elles témoignent de notre survie, de la haine. J’ai haï le cancer, et je lui ai botté les fesses. Mes cicatrices sont là pour le prouver.”

La presse américaine suit avec attention le périple de Paulette Leaphart. Scar Stories, un documentaire financé par le crowdfunding, sortira l’été prochain, réunissant son témoignage et ceux qui lui arrivent par centaines depuis qu’elle a pris la parole. 

Clémentine Spiler


2. Nombreux hommages à Maryam Mirzakhani, première mathématicienne à avoir remporté la médaille Fields

Suite à son décès prématuré, personnalités et médias iraniens ont rendu hommage à la grande chercheuse en mathématiques Maryam Mirzakhani, s’autorisant même à utiliser des photos où ses cheveux sont visibles, dans un pays où les femmes doivent constamment être voilées.  
Scar Stories, DR - Cheek Magazine
Scar Stories, DR

4. À Jérusalem, les femmes resteront à l'écart au mur des Lamentations

Alors que le gouvernement israélien avait promis de créer un espace mixte au mur des Lamentations, à Jérusalem, il est revenu hier sur cet engagement, suscitant la déception de nombreuses femmes à travers le monde.
Scar Stories, DR - Cheek Magazine
Scar Stories, DR