cheek_cequisepasseailleurs_habillage_desktop

Ce qui se passe ailleurs

Pologne

En Pologne, les femmes se mettent en grève pour protéger le droit à l'IVG

Alors que le parlement polonais étudie un projet de loi visant à interdire l’avortement dans le pays, les femmes se mobilisent et organisent une grève lundi 3 octobre dans tout le pays.
En Pologne, les femmes se mettent en grève pour protéger le droit à l'IVG

Alors que l’on vient de célébrer la journée internationale pour le droit à l’avortement, en Pologne, ce dernier est radicalement remis en cause par le parlement qui étudie actuellement un projet de loi visant à l’interdire. Déjà difficile d’accès dans ce pays très catholique, et réservé aux femmes dont la vie est en danger, qui ont subi un viol ou dont l’embryon souffre d’une grave pathologie, il pourrait devenir complètement illégal si ce projet de loi aboutit.

C’est pourquoi les femmes se mobilisent et organisent une grève lundi 3 octobre. À l’appel de l’actrice Krystyna Janda, 53 000 personnes ont déjà annoncé sur Facebook qu’elles se mobiliseraient sous la bannière “Ogolnopolski Strajk Kobiet”, s’inspirant d’une grève similaire qui s’était tenue en 1975 en Islande, comme le rappelle Courrier International. Comme en Espagne il y a trois ans, où la loi n’est finalement pas passée, cette menace qui plane sur les femmes polonaises nous rappelle que le droit de choisir d’avoir un enfant ou non est encore loin d’être acquis en Europe.

Myriam Levain


2. Nombreux hommages à Maryam Mirzakhani, première mathématicienne à avoir remporté la médaille Fields

Suite à son décès prématuré, personnalités et médias iraniens ont rendu hommage à la grande chercheuse en mathématiques Maryam Mirzakhani, s’autorisant même à utiliser des photos où ses cheveux sont visibles, dans un pays où les femmes doivent constamment être voilées.  
Nombreux hommages à Maryam Mirzakhani, première mathématicienne à avoir remporté la médaille Fields - Cheek Magazine

4. À Jérusalem, les femmes resteront à l'écart au mur des Lamentations

Alors que le gouvernement israélien avait promis de créer un espace mixte au mur des Lamentations, à Jérusalem, il est revenu hier sur cet engagement, suscitant la déception de nombreuses femmes à travers le monde.
À Jérusalem, les femmes resteront à l'écart au mur des Lamentations - Cheek Magazine