Ce qui se passe ailleurs

Portugal

Portugal: le changement de genre est désormais possible sans diagnostic médical

Une loi votée le 12 juillet simplifie l’accès au changement de genre à l’état civil et interdit les opérations sur les bébés intersexes.
Instagram / @jepenseholynight
Instagram / @jepenseholynight

Instagram / @jepenseholynight


Après le Danemark, la Suède, la Norvège, Malte et l’Irlande, le Portugal devient le 6ème pays européen à simplifier l’accès au changement de genre à l’état civil. Alors que jusqu’à présent les personnes transgenres devaient fournir un rapport médical attestant une dysphorie de genre, une loi approuvée hier par le Parlement permet désormais aux Portugais·e·s de changer de genre et de nom dès 16 ans, sans diagnostic médical préalable

Satisfaite de l’issue du vote, la députée Sandra Cunha du Bloc de gauche a prôné le “droit à l’autodétermination de l’identité des personnes transgenres”. Lors du débat précédant le vote, elle avait affirmé: “Personne n’a besoin d’un tiers pour savoir s’il est un homme ou une femme, un garçon ou une fille”. La nouvelle loi interdit également les opérations sur les bébés intersexes visant à leur assigner le sexe féminin ou masculin. Les personnes concernées pourront choisir en grandissant à quel genre elles s’identifient. Une belle avancée sur la question du genre dont pourrait s’inspirer la France qui avait interdit la mention “sexe neutre” à une personne intersexe en mai 2017.

Alexandra Vépierre


2. Ariana Grande slut-shamée et agressée sexuellement lors des obsèques d'Aretha Franklin

Le maître de cérémonie des funérailles d’Aretha Franklin a touché la poitrine de la chanteuse américaine après sa performance sur scène vendredi 31 août. Les faits ont largement été dénoncés sur Twitter sous le hashtag #RespectForAriana.
Instagram / @jepenseholynight - Cheek Magazine
Instagram / @jepenseholynight

7. Argentine: quand le projet de loi pour l’avortement divise le pays

A deux semaines du vote pour la légalisation de l’avortement pour toutes les femmes en Argentine, deux camps s’opposent dans les rues et sur les réseaux sociaux.
Instagram / @jepenseholynight - Cheek Magazine
Instagram / @jepenseholynight