Ce qui se passe ailleurs

Maroc

#SoisUneFemme: le hashtag des Marocaines contre ceux qui voudraient les rhabiller

Au Maroc, les femmes se mobilisent contre #SoisUnHomme, une campagne qui demande aux Marocains de couvrir leurs épouses et filles.
DR
DR

DR


Luttons contre l’obscurantisme, Sois Une Femme Libre, libre de porter un maillot/un bikini ou pas, libre d’aller à la plage ou pas, libre de tes décisions et de tes choix”, “Sois un homme et contrôle tes pulsions”, “#SoisUnHomme et occupe-toi de tes oignons! Sois un homme et concentre toi sur ce que tu veux faire dans la vie! Sois un homme et respecte les autres, peu importe ce qu’ils portent!” Depuis la semaine dernière, les Marocaines prennent d’assaut les réseaux sociaux sous le hashtag #SoisUneFemme pour s’opposer à une campagne lancée le 9 juillet dernier dans leur pays.

D’après l’hebdomadaire Telquel, c’est un message publié sur Facebook par la très populaire page La compagnie nationale pour réclamer une vraie banque islamique au Maroc, demandant aux hommes de “ne par laisser leurs femmes et leurs filles sortir dans des vêtements serrés, qui a engendré une mobilisation massive sous le hashtag #SoisUnHomme, appelant les Marocains à rhabiller les femmes sur la plage. Les principales intéressées n’ont pas hésité à détourner cette campagne sexiste à l’aide du mot clé #SoisUnHomme pour enrayer cette campagne qui vise à aliéner [les femmes], à réduire [leurs] libertés!”, comme l’explique une femme dans un message anonyme qui circule sur la toile. Elles ont pour l’occasion été soutenues par plusieurs hommes.

 

 

 

Margot Cherrid


1. Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé

Le jeudi 13 décembre 2018 marque un tournant historique pour les droits des femmes en Irlande. Après la victoire du “oui” au référendum en mai dernier, le Sénat vient d’annoncer la légalisation de l’avortement. 
DR - Cheek Magazine
DR

4. #WontBeErased: Donald Trump veut “effacer” les transgenres, Twitter répond

Une note interne du ministère américain de la Santé propose de définir le genre comme strictement lié aux organes sexuels à la naissance. Une mesure discriminante pour les personnes transgenres, contre laquelle le hashtag #WontBeErased s’insurge. 
DR - Cheek Magazine
DR