société

Le Cheek Point

Et la charge émotionnelle revient aux... femmes!

On a lu pour vous cet article de Rue89 sur la charge émotionnelle et on vous le conseille fortement. 
© United International Pictures
© United International Pictures

© United International Pictures


La sociologue américaine du travail, Arlie Russel Hoschschild, a conceptualisé le ‘travail émotionnel’ (‘emotional work’) dans son oeuvre pionnière Le prix des sentiments publié en 1983, mais traduit en France seulement en 2017. Elle y étudie, entre autres, la profession d’hôtesse de l’air, à travers le sourire qu’on demande à ces femmes d’afficher en permanence. Comme les hôtesses se mettent au service du bien-être d’autrui, la majeure partie de leur travail consiste à contrôler leurs émotions et à mobiliser leur empathie. […]

D’après Hoschschild, la moitié des femmes travaillent dans des métiers où la part du travail émotionnel est importante, surtout les professions de service (la coiffeuse, la vendeuse ou la caissière doivent user de self-control) ou de soin, contre un tiers de la population générale. Et même dans les métiers traditionnellement genrés masculin, sur lesquelles Isabelle Boni-Le Goff s’est penchée, comme consultant ou avocat, on trouve une division du travail basé sur le genre: on enverra la femme du cabinet calmer ou consoler un client difficile. C’est aussi elle qui va faire le café, organiser les pots de départ, etc.

Après la charge mentale, Rue89 éclaire sur le concept de charge émotionnelle qui pèse, une fois de plus, sur les femmes: en effet, ces dernières sont encouragées dès le plus jeune âge à être bienveillante, à faire preuve d’empathie, à sourire, et à s’occuper du bien-être d’autrui plutôt que du leur. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de Rue89


4. Elle continue de recevoir des publicités de grossesse après la mort de son bébé, et pousse un coup de gueule

On a lu pour vous cette lettre ouverte, publiée sur Twitter mardi 11 décembre, dans laquelle la journaliste Gillian Brockell pousse un coup de gueule contre les réseaux sociaux qui continuent à lui envoyer des publicités en lien avec sa grossesse après la perte de son bébé. 
© United International Pictures  - Cheek Magazine
© United International Pictures

5. Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé

Le jeudi 13 décembre 2018 marque un tournant historique pour les droits des femmes en Irlande. Après la victoire du “oui” au référendum en mai dernier, le Sénat vient d’annoncer la légalisation de l’avortement. 
© United International Pictures  - Cheek Magazine
© United International Pictures

6. Réduire le temps de travail pour l'égalité femmes-hommes? C'est le pari d'une asso belge

En Belgique, l’association féministe Femma va passer à la semaine de quatre jours afin d’offrir à ses employé·e·s plus de temps libre. Objectif? Donner l’occasion aux hommes de se charger davantage des tâches ménagères, un domaine encore et toujours largement pris en charge par les femmes.
© United International Pictures  - Cheek Magazine
© United International Pictures