Ce qui se passe ailleurs

Argentine

Cheek Magazine existe désormais en Argentine

On peut maintenant lire Cheek Magazine dans une version argentine, signe que le féminisme latino est toujours en pleine effervescence.
DR
DR

DR


Le féminisme n’a pas de frontières et Cheek Magazine non plus: une version en espagnol vient d’être lancée à Buenos Aires par la journaliste Elda Tomasini, une lectrice de la première heure et une militante active. La rédaction produira son propre contenu mais traduira aussi régulièrement des articles de notre site que nous aurons le bonheur de (re)découvrir en espagnol. Dans un pays très mobilisé sur la lutte pour les droits des femmes, où le sexisme fait des ravages comme dans toute l’Amérique latine, la naissance de ce média engagé est le signe que la jeune génération ne veut plus subir la domination masculine et affirme qu’il n’y aura pas une femme morte de plus, comme le rappelle le nom du mouvement “Ni Una Menos” qui a essaimé sur tout le continent.

Sans #NiUnaMenos, Cheek Argentina n’aurait jamais vu le jour, et le projet de créer un média féministe non plus, écrit Elda Tomasini. Parce que non seulement ce mouvement a permis de faire connaître les féminicides en Argentine, mais il nous a permis d’entamer une réflexion sur la manière d’unir nos forces, de communiquer et d’exercer notre métier.” La Cheek Team argentine a tout notre soutien, et on espère qu’elle gagnera rapidement le vôtre et celui de vos ami·e·s hispanophones. 

Myriam Levain

 


4. Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé

Le jeudi 13 décembre 2018 marque un tournant historique pour les droits des femmes en Irlande. Après la victoire du “oui” au référendum en mai dernier, le Sénat vient d’annoncer la légalisation de l’avortement. 
DR - Cheek Magazine
DR

7. #WontBeErased: Donald Trump veut “effacer” les transgenres, Twitter répond

Une note interne du ministère américain de la Santé propose de définir le genre comme strictement lié aux organes sexuels à la naissance. Une mesure discriminante pour les personnes transgenres, contre laquelle le hashtag #WontBeErased s’insurge. 
DR - Cheek Magazine
DR