société

Le Cheek Point

Être un(e) parfait(e) féministe n'est pas une obligation

On a lu ça pour vous et on vous le conseille. 
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours

“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours


Mon ambivalence vis-à-vis du féminisme ne porte pas tant sur les idées principales, mais plutôt sur les choses que les gens assument ou font au nom du féminisme. Par exemple quand les gens supposent que je suis contre les hommes parce que je me bats pour l’égalité des sexes, ou disent de moi que je suis une mauvaise féministe parce que mon travail est rose (ce qui, dans leur tête, est le signe que je suis dupée par le patriarcat). Je suis aussi contre toute forme de féminisme exclusif, ou qui refuse de se remettre en question.

Le féminisme est un mouvement complexe, il doit continuer d’évoluer. Y confronter mon ambivalence me permet de questionner les conflits et d’étreindre les succès.

Interviewée par Konbini, l’illustratrice Ambivalently Yours -qui préfère garder l’anonymat- s’intéresse aux sentiments ambivalents liés au féminisme et s’en inspire pour créer des dessins sensibles aux traits enfantins.  

À lire le plus vite possible sur le site de Konbini.


1. Marie Laguerre, symbole malgré elle de la lutte contre les violences faites aux femmes

En portant plainte pour cyberharcèlement et menaces, Marie Laguerre montre une nouvelle fois qu’elle ne compte pas se laisser faire. Encore affectée par le déferlement de haine qu’elle a subi après avoir dénoncé le harcèlement de rue dont elle a été victime fin juillet, la jeune femme de 22 ans est pourtant bien décidée à continuer d’œuvrer pour les droits des femmes.
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours  - Cheek Magazine
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours

2. Quand Solange te parle teste les services d'un escort pour partir à la redécouverte de son plaisir

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Solange te parle, la chaîne YouTube d’Ina Mihalache, dans laquelle la jeune femme teste les services d’un escort pour repartir à la découverte de son plaisir. 
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours  - Cheek Magazine
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours

3. “Pas là pour danser”: la tribune poignante de la footballeuse Ada Hegerberg après son Ballon d'or

On a lu pour vous cette tribune d’Ada Hegerberg dans laquelle la joueuse de football revient sur sa carrière, et la cérémonie du Ballon d’or 2018 lors de laquelle elle a été récompensée. On vous la conseille.
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours  - Cheek Magazine
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours

4. Elles ont lancé “La Bougeotte”, le podcast qui parle voyages aux femmes

Un voyage à soi: telle pourrait être la devise des intrépides créatrices de la Bougeotte. Mais les bienfaits du départ doivent se doubler d’un discours critique.
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours  - Cheek Magazine
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours

6. Après les violences sexuelles, la bataille pour reconquérir son corps et son intimité

“Gommé”, “mis de côté”, “occulté”, “sensation de vol”, “intrusion”… Comment faire la paix avec son corps et son intimité quand autrui y a porté atteinte?  
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours  - Cheek Magazine
“Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale” © Ambivalently Yours