société

Le Cheek Point

Née par GPA, elle pousse un coup de gueule pour qu'on écoute les enfants concernés

On a lu pour vous cet article de Slate sur le livre de Valentina Mennesson qui exprime son ressenti de jeune femme née par GPA et on vous le recommande.  
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”

Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”


“‘Ce que je cherche surtout avec ce livre, c’est que les autres arrêtent de s’exprimer à notre place, de dire ce que je devrais ou ne devrais pas être, ou que je ne devrais pas exister, ou que je suis une insulte vivante à leur bien-être. Je voudrais que l’on cesse de nous stigmatiser, de parler de nous comme des pauvres victimes, de nous prévoir des destins horribles, bref, surtout de faire de la théorie sans regarder la réalité.’ […] Contrairement aux propos des adversaires de la GPA, qui clament à tort et à travers que naître ainsi induit nécessairement d’immenses troubles pour les enfants, Valentina est aujourd’hui une jeune femme équilibrée et tient à ce que les gens le sachent: ‘J’ai toujours le sentiment qu’on veut me faire dire que j’ai vécu un traumatisme, alors que ce n’est pas le cas. J’ai même l’impression que le fait qu’il n’y ait pas eu de faille dans mon enfance peut en gêner certains. Il faudrait absolument qu’il y en ait! Les gens ont l’air étonné quand je leur assure que je le vis bien.’

Dans cet article de Slate, publié hier et intitulé Valentina, née par GPA: “Je voudrais qu’on cesse de parler de nous comme des pauvres victimes”, le journaliste Edouard Hesse expose les idées fortes du livre Moi, Valentina, née par GPA. Dans son premier ouvrage, la jeune femme de 18 ans se confie sur son ressenti d’enfant née par gestation pour autrui. Elle affirme ne pas souffrir d’être née par mère porteuse mais de pâtir du système français, dans lequel la filiation avec ses parents n’est toujours pas reconnue. Avec sa soeur, Fiorella Mennesson, elles poussent aussi un coup de gueule contre les anti-GPA qui, au lieu de manifester contre elles·eux sans connaître leur vécu, devrait plutôt les écouter. 

A lire le plus vite possible sur le site de Slate


1. Le documentaire “Footeuses” déconstruit le football au féminin

Une entrée dans l’univers des femmes footballeuses, qui va bien au-delà du sport. On en a parlé avec Lyna Malandro, l’une des réalisatrices du film.
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”

2. Légalisation de l'IVG: les Argentines se mobilisent en masse

Les rues de Buenos Aires étaient noires de monde hier lors de la première manifestation de 2020 en faveur de la légalisation de l’avortement, que les Argentines espèrent enfin arracher cette année. 
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”

3. La testostérone, une piste pour combattre l'endométriose?

Prescrite dans les années 70 et 80 en France et abandonnée par la suite, la testostérone représente pourtant un espoir non négligeable pour les personnes atteintes d’endométriose. Explications. 
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”

4. Pourquoi concilier couple et boulot reste plus difficile pour les femmes

Le mythe de la Wonder Woman qui vit à mille à l’heure pour assurer sur tous les fronts, au bureau comme à la maison, est à bout de souffle. Aujourd’hui, envers et malgré les inégalités de genre qu’il reste à vaincre, les jeunes actives sont en quête d’équilibre et de sens.
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”

5. Affaire Griveaux: Ovidie aurait aimé qu'il reste et qu'il lance un débat sur le revenge porn

On a lu pour vous ce billet d’Ovidie sur l’affaire des dickpics de Benjamin Griveaux et sur le revenge porn, et on vous le recommande. 
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”

6. Avec Cité Tech, Monia Maganda lutte contre l'exclusion numérique grâce à ses “FabLabs mobiles”

À 35 ans, Monia Maganda est à la tête de Cité Tech, association créée en 2018 à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Elle rêve d’amener le numérique aux publics qui en sont éloignés, dans les quartiers populaires et les zones rurales, mais aussi dans les départements d’outre-mer.
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”

7. Sept ans après la mort de sa fille, Nora Fraisse continue son combat contre le harcèlement scolaire

Pour la deuxième année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on dresse le portrait de Nora Fraisse, prix du courage et du dépassement de soi, fondatrice de l’association de lutte contre le harcèlement scolaire Marion la main tendue. 
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Parisien “Valentina, 18 ans, née par GPA: ‘Je ne suis pas reconnue comme la fille de mes parents’”