société

Le Cheek Point

L'inquiétante progression des chirurgies de la vulve et du vagin

On a lu pour vous cet article de L’Express sur la multiplication des opérations de chirurgie de la vulve et du vagin et on vous le recommande.
Instagram / @conceivedinbrooklyn
Instagram / @conceivedinbrooklyn

Instagram / @conceivedinbrooklyn


Depuis la généralisation de l’accès à Internet et à la pornographie, les femmes ont, pour la première fois, la possibilité de comparer leur sexe. ‘C’est une avancée positive pour les femmes qui osent enfin se regarder mais la limite de cette pratique, c’est que le porno est un univers très stéréotypé dans lequel les pénis et les vulves ont presque tous la même apparence. Le sexe féminin doit être plat, les petites lèvres ne dépassent pas et il est imberbe. C’est ce que l’on appelle le syndrome de la poupée Barbie.’ Une image que l’on retrouve également dans les pages des magazines et dans le monde de la mode où les éventuelles formes de la vulve, moulée dans une culotte ou un legging, sont toutes lissées. (…)

Selon les derniers chiffres de la Société internationale de chirurgie esthétique (ISAPS), en 2015, on recensait plus de 95 000 labiaplasties -réduction des grandes lèvres- et plus de 50 000 vaginoplasties -resserrement ou élargissement du vagin- dans le monde. Des opérations pourtant quasi inexistantes il y a encore cinq ans. Si, dans certains cas, l’acte de chirurgie répond à une gêne physique en raison du dépassement des petites lèvres -douleurs durant le sport ou l’acte sexuel, impossibilité à porter certaines matières de sous-vêtements- dans la grande majorité des cas, les raisons sont esthétiques.

En cinq ans, la chirurgie des petites lèvres est devenue une demande récurrente auprès des médecins, quand bien même elle ne sert qu’extrêmement rarement à mettre fin à de véritables douleurs. Pourquoi y faire appel alors? À cause d’une trop grande méconnaissance de l’appareil génital féminin, et des diktats que quantité de femmes s’imposent à elles-mêmes, influencées par les images qui nous assaillent chaque jour, influencées par l’industrie pornographique. Cette tendance à la chirurgie labiale est pourtant une plongée dans l’inconnu -on connaît mal ses effets sur le long terme-, un danger, même, explique L’Express. Et n’est pas sans rappeler des pratiques que l’on cherche absolument à éradiquer dans certains pays, comme l’excision, pendant qu’on les remet au goût du jour dans d’autres.

À lire de toute urgence sur le site de L’Express.


2. Cette chercheuse dénonce le sexisme dans le monde scientifique

La recherche scientifique n’échappe pas au sexisme. Amélie Bonnefond a récemment pris la parole pour dénoncer les remarques sexistes dont elle a fait l’objet en tant que jeune chercheuse. Elle revient ici sur ces épisodes qui ont freiné le début de sa carrière.
Instagram / @conceivedinbrooklyn - Cheek Magazine
Instagram / @conceivedinbrooklyn

3. Les hommes féministes sont-ils de meilleurs coups?

On a lu pour vous cet article sur le féminisme et le sexe de la chroniqueuse Maïa Mazaurette sur le site de M Le Mag et on vous la conseille fortement. 
Instagram / @conceivedinbrooklyn - Cheek Magazine
Instagram / @conceivedinbrooklyn

6. Comment devenir un pro du cunnilingus

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce court-métrage sur l’apprentissage laborieux mais volontaire du cunnilingus par un jeune homme.
Instagram / @conceivedinbrooklyn - Cheek Magazine
Instagram / @conceivedinbrooklyn

7. PMA, le parcours de la combattante: le premier podcast de Cheek

À l’occasion de l’ouverture des États généraux de la bioéthique, la Cheek Team lance son premier podcast qui nous emmènera dans les coulisses de la PMA, aux côtés de celles et ceux passé·e·s par ce chemin sinueux vers la parentalité et qui ont été confronté·e·s à de multiples interrogations. Par Élodie Font et Charlène Nouyoux. 
Instagram / @conceivedinbrooklyn - Cheek Magazine
Instagram / @conceivedinbrooklyn