société

Contraception

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le stérilet

Contrairement à une idée fortement ancrée dans les esprits, le stérilet peut être posé à des femmes n’ayant jamais eu ni grossesse, ni accouchement. Pour celles qui ne veulent plus des pilules de troisième et quatrième génération, ce mode de contraception offre une alternative efficace. 
© Jonathan Knowles / Getty Images
© Jonathan Knowles / Getty Images

© Jonathan Knowles / Getty Images


Louise, 27 ans, ne savait plus à quelle contraception se vouer. La pilule? Un peu flippée, elle n’en voulait plus. Et elle n’est pas la seule, les révélations récentes sur les pilules de troisième et quatrième génération ont fait chuter les prescriptions de ce type de contraceptifs (une baisse de 45 % entre 2012 et 2013). La capote? Elle et son copain n’en pouvaient plus. Sans être totalement résignée, elle avait donc baissé les bras et remis la question à plus tard… “Je n’aurais jamais pensé au stérilet si une amie ne m’en avait pas parlé, persuadée que c’était le moyen de contraception réservé aux mères”, raconte-t-elle. Contrairement aux idées reçues, une femme qui n’a jamais été enceinte ou qui n’a jamais accouché peut se faire poser un stérilet. Depuis 2004, des recommandations officielles lèvent toute barrière à la pose d’un dispositif intra-utérin (DIU). Louise a donc franchi le pas.  

Le stérilet offre plusieurs avantages. Aussitôt posé, aussitôt oublié.

Le stérilet se garde cinq ans. Il en existe deux types: le premier en cuivre a une forme de T et ne contient pas d’hormones. Le second délivre de la progestérone qui diminue le volume des règles. “Cette forme de contraception hormonale n’a rien à voir avec la pilule qui délivre des oestrogènes”, précise le docteur Nathalie Carlotti, vice-présidente du syndicat des gynécologues médicaux. “La progestérone ne pose pas de problème de thrombose” (Ndlr: caillot de sang qui se forme dans une veine ou une artère), continue-t-elle. 

Le stérilet offre plusieurs avantages. Aussitôt posé, aussitôt oublié. “J’étais vraiment tête en l’air avec ma pilule que j’oubliais tout le temps, poursuit Louise, c’était une source de stress que je n’ai plus.” Autre aspect non négligeable: le stérilet est remboursé contrairement à l’anneau et au patch. 

Une infection vaginale se propagera plus rapidement pour les porteuses de stérilet. Il faut donc faire preuve d’une certaine rigueur dans le suivi.

Les seules contre-indications concernent les femmes qui sont atteintes d’une maladie ou d’une infection sexuellement transmissibles (Ndlr: MST et IST), souligne le docteur Carlotti. Le stérilet est également déconseillé aux femmes exposées aux MST, celles qui ont par exemple des partenaires multiples et un manque de suivi gynéco.” Une infection vaginale se propagera plus rapidement pour les porteuses de stérilet. Il faut donc faire preuve d’une certaine rigueur dans le suivi. Les spécialistes conseillent une visite de contrôle une fois par an. 

Le médecin et romancier Martin Winckler déplore que ce type de contraception soit encore peu proposé aux jeunes femmes.

Fervent partisan du stérilet, le médecin et romancier Martin Winckler, (cf. La maladie de Sachs)fait le constat que ce type de contraception est encore peu proposé aux jeunes femmes. Dans un article récemment remis à jour sur son excellent site (véritable mine d’informations sur la contraception), il poussait un coup de gueule, évoquant notamment une étude parue aux États-Unis en 2012: “Nombre de médecins français refusent encore un DIU aux patientes (le plus souvent jeunes) (…), ce qui est inacceptable! D’après une enquête récente, il y a jusqu’à vingt fois moins de grossesses par échec de DIU que par échec de pilule!!!”. Avant de franchir le pas, comme le dit si bien l’expression consacrée, “n’hésitez pas à en parler avec votre médecin”.

 Servane Philippe


1. Elles reprennent “Balance ton quoi” d'Angèle pour dénoncer l'islamophobie

Le carton du morceau Balance ton quoi d'Angèle, dont le clip été révélé fin avril, fait des émules. Sur la chaîne YouTube des Belges Molem Sisters, on en trouve une reprise drôle et militante, qui dénonce l'islamophobie et la stigmatisation des femmes voilées. Après un…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

2. En racontant son viol, Shiori Ito porte le mouvement #WeToo au Japon

Il est difficile de savoir comment commencer une rencontre avec une personne qui a vécu une histoire si difficile et qui a dû la raconter si souvent. Après avoir été violée par Noriyuki Yamaguchi, une figure médiatique japonaise, Shiori Ito a mis de côté ses…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

3. Être juive en France: Myriam Levain évoque ses racines dans “Kiffe ta race”

“Dans un pays qui martèle son attachement à la laïcité, la fraternité et l’égalité, la persistance de l’antisémitisme interpelle. En France, le nombre de faits à caractère antisémite signalés aux policiers et gendarmes a augmenté de 74 % en 2018, selon le ministère de l’Intérieur”: c'est de…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

4. Dans son essai, Marie Kock explique pourquoi le yoga nous plaît autant

Quand on explique à Marie Kock l'émotion qu'on a ressenti en lisant son histoire du yoga, aussi personnelle qu'érudite, elle s'avoue soulagée. Cela lui importe que les personnes qui pratiquent la même discipline qu'elle puissent trouver la réponse à leurs questions sans rien gâcher de…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

5. Battantes sur les plateaux télé ou les rings de boxe: on a fait discuter Rokhaya Diallo et Sarah Ourahmoune

Deux filles d'immigré·e·s, de confession musulmane, qui ont grandi dans un milieu modeste en région parisienne avant de s'imposer avec brio dans des mondes encore très masculins: les points communs ne manquent pas entre Rokhaya Diallo et Sarah Ourahmoune. Si leurs parcours les ont menées…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

6. J’ai passé la soirée avec Michelle Obama

“J'ai trop hâte de la voir en vrai, de l'entendre, de partager un moment avec elle.” 19 heures, esplanade de l’Accorhotels Arena. Ce soir, ce n'est ni une pop star, ni un match de basket All-Star qui attire les foules, mais Michelle Obama, ancienne première…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

7. Avec “Première Campagne”, Audrey Gordon donne un visage jeune et féminin au journalisme politique

“Astrid m'a téléphoné alors que j'étais dans les transports. Elle partait à Toulon suivre Emmanuel Macron, et j'ai râlé en lui disant ‘Tu t'en vas sans cesse, on ne se voit jamais… Je vais faire un film sur toi, au moins on pourra passer du…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images