société

Contraception

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le stérilet

Contrairement à une idée fortement ancrée dans les esprits, le stérilet peut être posé à des femmes n’ayant jamais eu ni grossesse, ni accouchement. Pour celles qui ne veulent plus des pilules de troisième et quatrième génération, ce mode de contraception offre une alternative efficace. 
© Jonathan Knowles / Getty Images
© Jonathan Knowles / Getty Images

© Jonathan Knowles / Getty Images


Louise, 27 ans, ne savait plus à quelle contraception se vouer. La pilule? Un peu flippée, elle n’en voulait plus. Et elle n’est pas la seule, les révélations récentes sur les pilules de troisième et quatrième génération ont fait chuter les prescriptions de ce type de contraceptifs (une baisse de 45 % entre 2012 et 2013). La capote? Elle et son copain n’en pouvaient plus. Sans être totalement résignée, elle avait donc baissé les bras et remis la question à plus tard… “Je n’aurais jamais pensé au stérilet si une amie ne m’en avait pas parlé, persuadée que c’était le moyen de contraception réservé aux mères”, raconte-t-elle. Contrairement aux idées reçues, une femme qui n’a jamais été enceinte ou qui n’a jamais accouché peut se faire poser un stérilet. Depuis 2004, des recommandations officielles lèvent toute barrière à la pose d’un dispositif intra-utérin (DIU). Louise a donc franchi le pas.  

Le stérilet offre plusieurs avantages. Aussitôt posé, aussitôt oublié.

Le stérilet se garde cinq ans. Il en existe deux types: le premier en cuivre a une forme de T et ne contient pas d’hormones. Le second délivre de la progestérone qui diminue le volume des règles. “Cette forme de contraception hormonale n’a rien à voir avec la pilule qui délivre des oestrogènes”, précise le docteur Nathalie Carlotti, vice-présidente du syndicat des gynécologues médicaux. “La progestérone ne pose pas de problème de thrombose” (Ndlr: caillot de sang qui se forme dans une veine ou une artère), continue-t-elle. 

Le stérilet offre plusieurs avantages. Aussitôt posé, aussitôt oublié. “J’étais vraiment tête en l’air avec ma pilule que j’oubliais tout le temps, poursuit Louise, c’était une source de stress que je n’ai plus.” Autre aspect non négligeable: le stérilet est remboursé contrairement à l’anneau et au patch. 

Une infection vaginale se propagera plus rapidement pour les porteuses de stérilet. Il faut donc faire preuve d’une certaine rigueur dans le suivi.

Les seules contre-indications concernent les femmes qui sont atteintes d’une maladie ou d’une infection sexuellement transmissibles (Ndlr: MST et IST), souligne le docteur Carlotti. Le stérilet est également déconseillé aux femmes exposées aux MST, celles qui ont par exemple des partenaires multiples et un manque de suivi gynéco.” Une infection vaginale se propagera plus rapidement pour les porteuses de stérilet. Il faut donc faire preuve d’une certaine rigueur dans le suivi. Les spécialistes conseillent une visite de contrôle une fois par an. 

Le médecin et romancier Martin Winckler déplore que ce type de contraception soit encore peu proposé aux jeunes femmes.

Fervent partisan du stérilet, le médecin et romancier Martin Winckler, (cf. La maladie de Sachs)fait le constat que ce type de contraception est encore peu proposé aux jeunes femmes. Dans un article récemment remis à jour sur son excellent site (véritable mine d’informations sur la contraception), il poussait un coup de gueule, évoquant notamment une étude parue aux États-Unis en 2012: “Nombre de médecins français refusent encore un DIU aux patientes (le plus souvent jeunes) (…), ce qui est inacceptable! D’après une enquête récente, il y a jusqu’à vingt fois moins de grossesses par échec de DIU que par échec de pilule!!!”. Avant de franchir le pas, comme le dit si bien l’expression consacrée, “n’hésitez pas à en parler avec votre médecin”.

 Servane Philippe


1. Une présentatrice américaine en larmes à l'annonce de l'enfermement d'enfants

Depuis quelques heures, la vidéo de la journaliste américaine Rachel Maddow émue aux larmes fait le tour du Web. Alors qu'elle termine son émission d’informations sur la chaîne américaine MSNBC hier soir, la présentatrice reçoit en direct une 'breaking news' tout juste délivrée par l’agence…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

2. Coupe du Monde: le combat des Iraniennes pour accéder aux stades dans leur pays

“Soutenez le combat des Iraniennes pour rentrer dans les stades de foot”, “Aidez les Iraniennes à accéder aux stades”. Voici le type de messages qu'on devrait apercevoir ce soir dans les tribunes du match de Coupe du monde Iran - Espagne, à 20 heures. Plusieurs banderoles…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

3. Sites et applis de rencontre: le paradis des harceleurs

“Comme cet homme qui, après avoir vanté le physique ‘à la Angelina Jolie’ d’une femme, continue de la relancer à plusieurs mois d’intervalle malgré son absence de réponse et termine son monologue par un ‘je veux juste te baiser, tu n’as rien de spécial’. Ou cet autre qui, faute de réponse à…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

4. À Montréal, une pétition étudiante circule pour dénoncer le port obligatoire du soutien-gorge

“Ce n'est pas parce que tu ne portes pas de soutien-gorge que tu deviens tout d'un coup une pute”, lance une étudiante au micro de Radio-Canada. Et pour cause. Il y a une semaine, dans le pensionnat pour jeunes filles Saint-Nom-de-Marie à Montréal, une jeune fille a été…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

5. “Regarder des millionnaires courir après un ballon”: quand Anne-Sophie Lapix ironise sur la Coupe du Monde

“La Coupe du monde de football débute demain et on va pouvoir regarder des millionnaires courir après un ballon.” Voici la phrase piquante et drôle qu'Anne-Sophie Lapix a choisie pour introduire un sujet sur la place de l'argent dans le monde du football, dans le…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

6. Avec sa pétition, OLF réclame le droit à la PMA pour toutes les femmes

“Alors qu’il est aujourd’hui très long et difficile d’accéder à l’adoption, d’autant plus pour les femmes seules et couples lesbiens, certaines ont le souhait de porter leurs enfants et en ont la possibilité physiologique. L'accès à la PMA permettra de réduire le recours à des…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images

7. Le tabou des religieuses agressées sexuellement par des prêtres

Si la parole s’est libérée ces deux dernières années chez les fidèles qui, enfants, ont été victimes de curés pédophiles, celle de moniales devenues la cible de frères pervers commence à peine à se murmurer. […] Impossible de mesurer l’ampleur de ces drames. La Parole libérée, association d’aide aux…
© Jonathan Knowles / Getty Images - Cheek Magazine
© Jonathan Knowles / Getty Images