société

Interview contributrice

Elle a soutenu Cheek: Charlotte Dereux, créatrice de mode

Grâce à leur généreuse participation lors de notre campagne Ulule, ces femmes et ces hommes ont permis à Cheek de voir les choses en grand. On est parties à leur rencontre. 
Charlotte Dereux, DR
Charlotte Dereux, DR

Charlotte Dereux, DR


Vous avez été plus de 500 à participer à notre campagne de crowdfunding sur Ulule fin 2016 et on ne vous remerciera jamais assez. Pour vous connaître un peu mieux, on a posé quelques questions à nos plus généreux donateurs et donatrices: aujourd’hui, Charlotte Dereux, cofondatrice de Patine, une marque d’essentiels en coton bio bientôt disponible et exclusivement vendue en ligne. On fait les présentations.  

Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Je m’appelle Charlotte Dereux et je suis en train de lancer une marque de mode online only qui s’appelle Patine. Avec mon associé, Nicolas, nous inventons de nouveaux essentiels à porter souvent, longtemps et avec plein de bonnes choses dedans: du bon coton bien épais bio et recyclé, des teintures non toxiques… Après 6 mois de développement, nous sortons un premier t-shirt décliné en 3 fits qui sort fin mai. Autant dire que je suis un peu fébrile!

Pourquoi avoir soutenu Cheek?

Je lis des articles plusieurs fois par semaine. J’aime le ton à la fois frais et engagé utilisé. Vous défendez des causes nobles tout en rendant l’information accessible et ludique. Je voulais me rendre un peu utile alors voilà!

J’ai l’impression que le cliché des femmes “rivales” est complètement dépassé, on vit une époque de soutien mutuel, d’enthousiasme collectif, on s’encourage.

Le féminisme pour toi, c’est quoi?

L’égalité femmes-hommes sans compromis. On autant besoin de femmes féministes que d’hommes féministes. Le féminisme, c’est aussi la solidarité entre femmes. J’ai l’impression que le cliché des femmes “rivales” est complètement dépassé, on vit une époque de soutien mutuel, d’enthousiasme collectif, on s’encourage. Et ça fait beaucoup de bien.

Au quotidien, comment le mets-tu en pratique?  

Je m’informe, grâce à Cheek, mais aussi grâce à des podcasts comme La Poudre de Lauren Bastide. J’élève ma fille et mon fils en évitant de les enfermer dans des archétypes de petite fille jolie et petit garçon courageux. J’essaie aussi de transformer mon rêve en réalité en créant ma marque, j’ai envie que mes enfants soient fiers de l’indépendance de leur maman!

Les entrepreneuses qui se battent dans un monde d’hommes comme Emily Weiss ou Jenna Lyons m’inspirent!

La ou les femmes qui t’inspire(nt)?

Il y en a plein: ma mère qui a super bien élevé 3 enfants en travaillant à plein temps, les entrepreneuses qui se battent dans un monde d’hommes comme Emily Weiss la créatrice de Glossier ou Jenna Lyons qui a fait 23 ans chez J.Crew en se libérant de la pression du regard des autres. Il y a aussi Emma Watson, qui utilise sa notoriété pour soutenir les femmes et la mode responsable, ou encore Helena Rubinstein qui a monté un empire à partir de rien… Et évidemment mes copines, qui créent des boîtes, élèvent des enfants et sont si généreuses en amitié…

Ta chanson féministe par excellence?

Diamonds de Rihanna sur les images de Bande de Filles?

Et ton film?

Je pense à L’Incroyable destin de Harold Crick avec deux femmes fortes. Emma Thompson joue une écrivaine géniale et Maggie Gyllenhaal donne envie de monter sa pâtisserie.

Le livre féministe que tout le monde devrait avoir lu?

Je viens de démarrer Beauté Fatale de Mona Chollet sur le culte de l’apparence entretenu par la société qui maintient les femmes dans une position de subordination… Ça fait réfléchir!

Propos recueillis par la Cheek Team


1. Agressions et harcèlement sexuels en série à Coachella

On a lu pour vous cet article, publié sur Teen Vogue, qui révèle les innombrables cas d’agressions et de harcèlement sexuels qui ont eu lieu cette année à Coachella et on vous le conseille fortement.  
Charlotte Dereux, DR  - Cheek Magazine
Charlotte Dereux, DR

3. Le si féministe Québec à l'épreuve de #MeToo

C’est une province canadienne où les femmes se chargent de la drague, ne craignent pas de sortir en short et débardeur dès les beaux jours, et refusent la galanterie. Là bas, on féminise volontiers les métiers, les enfants portent couramment les noms de famille des deux parents, et un congé parental d’un an peut être divisé à part égale entre conjoints. Pourtant le mouvement #MeToo y a connu un écho retentissant. Qu’est-ce que ce phénomène a encore à apporter au si féministe Québec?
Charlotte Dereux, DR  - Cheek Magazine
Charlotte Dereux, DR

4. Prévention sexuelle chez les lesbiennes: le grand vide

On a lu pour vous cet article de RTL Girls sur les stéréotypes qui entourent la sexualité lesbienne et ont un impact sur la santé des femmes homosexuelles et on vous le recommande fortement.
Charlotte Dereux, DR  - Cheek Magazine
Charlotte Dereux, DR

5. La césarienne, un mode d'accouchement mal perçu (et souvent mal vécu) en France

En France, un bébé sur cinq naît par césarienne. C’est deux fois plus qu’au début des années 80. Mais pour les femmes qui en ont fait l’expérience, la césarienne est souvent vécue comme un traumatisme. A contrario, celles qui en font la demande ne sont pas entendues. Pourquoi ce mode de naissance a-t-il si mauvaise réputation?
Charlotte Dereux, DR  - Cheek Magazine
Charlotte Dereux, DR

7. Il n'y a rien de honteux à préférer les serviettes aux tampons

On a lu pour vous cette tribune, publiée sur Mashable, qui dénonce les moqueries visant les femmes qui utilisent des serviettes pendant leurs règles et on vous la conseille fortement.  
Charlotte Dereux, DR  - Cheek Magazine
Charlotte Dereux, DR