société

La vidéo du jour

Le très drôle (et intelligent) court-métrage de Marion Séclin en compétition au Nikon Film Festival

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait le court-métrage de Marion Séclin intitulé Je suis un imposteur en lice pour la 9ème édition du Nikon Film Festival. 
Marion Séclin et Charlotte Issaly, DR
Marion Séclin et Charlotte Issaly, DR

Marion Séclin et Charlotte Issaly, DR


Charlie et Léa sont dans une voiture. La première essaye de persuader la seconde que “ça va marcher”: “Tu vois, c’est ça ton problème, tu vois toujours le verre à moitié vide, pourquoi ça ne marcherait pas?” Et l’autre de répondre: “Peut-être parce que c’est un plan de merde, et que c’est plus facile à dire qu’à faire, et que c’est plus difficile quand t’es une meuf.

Dans ce court-métrage de 2’20 réalisé par l’excellente Marion Séclin -actrice, scénariste et désormais réalisatrice- et en compétition pour la 9ème édition du Nikon Film Festival qui a pour thème cette année “Je suis le partage”, les spectateur·rice·s ne comprennent pas immédiatement ce dont il est question. Pour ne pas vous spoiler le film, on vous dit juste que ça parle de la confiance en soi dont les femmes manquent souvent cruellement, notamment du syndrome de l’imposteur, et on vous laisse le découvrir en cliquant sur ce lien.

J.T.


3. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
Marion Séclin et Charlotte Issaly, DR - Cheek Magazine
Marion Séclin et Charlotte Issaly, DR

4. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
Marion Séclin et Charlotte Issaly, DR - Cheek Magazine
Marion Séclin et Charlotte Issaly, DR