société

La vidéo du jour

Delphine Gény-Stephann, nouvelle secrétaire d’Etat à l'Économie, présentée uniquement par son prénom

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cet extrait de Quotidien dans lequel Delphine Gény-Stephann, la nouvelle secrétaire d’État à l’Économie auprès de Bruno Le Maire, n’est appelée que par son prénom pendant la passation de pouvoir.
DR
DR

DR


C’est une belle scène de sexisme banalisé dans le monde politique qu’a relevé hier soir Yann Barthès dans son émission Quotidien. Dans un extrait de la passation de pouvoir entre l’ancien -Benjamin Griveaux- et la nouvelle secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances –Delphine Gény-Stephann-, on voit Bruno Le Maire présenter cette dernière comme “Delphine” tandis qu’il évoque son prédécesseur avec son prénom et son nom. Dans un tweet, Quotidien ironise en légendant la vidéo ainsi: “Pouvez-vous donner le nom de la nouvelle secrétaire d’État à Bercy? Non? C’est normal, son ministre et son prédécesseur ne l’ont appelée QUE par son prénom lors de la passation de pouvoir…

Malheureusement, zapper le nom de famille des femmes politiques n’est absolument pas nouveau. Que ce soit dans les médias ou dans la bouche de leurs confrères, elles deviennent trop souvent “Najat”, “Ségo” ou “Rachida”. Une dérive paternaliste qui infantilise et invisibilise une partie de l’identité des femmes et qu’on ne doit en aucun cas laisser passer.

 

Margot Cherrid


3. Le congé paternité est-il la clé de l'égalité dans le couple?

En France, le congé paternité est un droit encore snobé par trois pères sur dix qui ne dure que onze jours. Les semaines qui suivent l’arrivée d’un nouveau-né influencent pourtant de façon cruciale la place attribuée aux femmes et aux hommes dans la société, la famille et le monde professionnel.
DR  - Cheek Magazine
DR

5. Un podcast qui démonte les a priori de la grossophobie

Alors que la Ville de Paris organise aujourd’hui une journée de lutte contre la grossophobie, on vous recommande ce podcast qui démonte pas mal d’idées reçues sur un sujet, qui, une fois de plus, enferme les femmes dans leur corps. 
DR  - Cheek Magazine
DR

6. La self-défense féminine, un moyen de reconquérir sa place dans la rue

Victimes de harcèlement, d’agressions ou simplement en quête d’assurance dans l’espace public, ces 11 jeunes femmes ont choisi de suivre un stage de self-défense pour en finir avec le sentiment de vulnérabilité. On a passé deux week-ends avec ces apprenties guerrières.  
DR  - Cheek Magazine
DR