société

La vidéo du jour

Dix Pour Cent: Camille Cottin s'exprime sur l'homosexualité de son personnage et la PMA

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait cette interview de Camille Cottin, dans laquelle elle s’exprime sur la PMA et l’homosexualité d’Andréa, son personnage dans la série Dix pour cent.
DR
DR

DR


Il y a eu une petite déception parce qu’Andréa était pressentie comme un personnage lesbien assumé, absolument pas remis en question dans sa sexualité, et que tout d’un coup, le fait qu’elle ait un rapport sexuel avec un homme, ça venait brouiller un discours qui était entier.” Dans une interview publiée ce mercredi 14 novembre sur AlloCiné, l’actrice Camille Cottin, à l’affiche de la saison 3 de la série Dix Pour Cent, revient sur les critiques formulées à propos de la vie sexuelle de son personnage, Andréa.

Ouvertement lesbienne, elle a pourtant eu une relation sexuelle avec son boss lors d’une soirée arrosée, dans un épisode diffusé l’année dernière. “Une série du service public présentait enfin un personnage lesbien fort au premier plan, alors, le fait qu’Andréa couche avec Hicham tombe comme un cheveu sur la soupe”, déplorait alors la journaliste Mégane Choquet.

L’actrice de 39 ans a donc tenu à rappeler sa volonté de visibiliser l’homosexualité, et de “faire avancer les choses” concernant les droits LGBTQI+: “J’étais très heureuse quand le producteur me disait qu’on lui avait rapporté que dans les cours d’école […] les enfants disaient ‘Vraiment, on espère qu’Andréa va rester avec Colette, parce que vraiment, Hicham, on ne l’aime pas et Colette elle est tellement gentille.’ On parle d’enfants de 10 ou 11 ans qui ne font absolument pas cas de l’orientation sexuelle et qui se fondent exclusivement sur les personnalités des personnages. Donc oui, en ce sens, ça peut faire avancer, et notamment la PMA. Moi je suis vraiment pour. Pour la PMA, et pour les femmes, et j’espère que ça va être mené à bien malgré les soulèvements.” Une position sur laquelle elle s’était déjà exprimée aux OUT d’Or en juin dernier.

 

Margot Cherrid


2. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
DR - Cheek Magazine
DR

3. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
DR - Cheek Magazine
DR

7. Nasreen Sheikh, la jeune activiste népalaise en guerre contre les sweatshops

Promise à un mariage forcé, exploitée dans un atelier de confection, Nasreen Sheik a déjoué les pronostics pour devenir une activiste féministe et une cheffe d’entreprise. Tout en aidant les femmes népalaises à s’émanciper, elle enjoint les consommateur·rice·s occidentaux·les et les multinationales à se responsabiliser.
DR - Cheek Magazine
DR