société

Le Cheek Point

Emily Ratajkowski, une féministe qui se met à poil

On a lu ça pour vous et on vous le conseille.
Emily Ratajkowski, une féministe qui se met à poil

Emily Ratajkowski incarne un nouveau féminisme et pose la question: peut-on promouvoir le féminisme en posant nue? Elle développe une posture du féminisme qui, au lieu de se présenter col roulé, juste avec des mots, se met à nu. Se mettre nu (ou poser nu) et se mettre à nu sont deux attitudes différentes: la première consiste à montrer, la seconde à exprimer. (…)

L’expression ‘se mettre à nu’ a deux sens: dévoiler un élément de sa vie intérieure et montrer son corps. Emily Ratajkowski fait les deux. On peut dire, effectivement, que la photographie postée sur Instagram est un élément promotionnel pour son article dans Lenny Letter. On peut dire aussi l’inverse: l’article Emily Ratajkowski fait la promotion de son corps. Bref, elle fait et de son corps et de son esprit ses instruments de travail. Disons plutôt ses moyens d’expression. Pour exprimer quoi? L’importance d’un beau corps et l’essence d’un esprit.”

Dans cet article du Plus, le philosophe Francis Métivier revient sur le débat suscité par la tribune de la mannequin/actrice Emily Ratajkowski intitulée Baby Woman et parue dans la newsletter de Lena Dunham le 16 février dernier, assortie sur le compte Instagram de son auteure d’une photo d’elle nue. Une décision pas si contradictoire que ça puisque la jeune femme revenait dans ce texte sur la nécessité pour les femmes de se réapproprier leur corps et leur sexualité.

À lire le plus vite possible sur le site du Plus.


3. Christelle Delarue, la “Lionne” qui combat le sexisme dans la pub

Après une campagne d’affichage sauvage retentissante et alors que Les Lions de Cannes, grand raout publicitaire organisé sur la Croisette, ont lieu cette semaine, on s’est entretenues avec Christelle Delarue, fondatrice de l’agence de pub féministe Mad&Women et de l’association de lutte contre le sexisme Les Lionnes.
Christelle Delarue, la “Lionne” qui combat le sexisme dans la pub - Cheek Magazine

6. “Tombeur” versus “salope”: pourquoi il est urgent de mettre un terme au tabou de l'infidélité féminine

Si la diabolisation des femmes infidèles au sein des couples hétérosexuels remonte à plusieurs millénaires, elle a toujours cours en 2019. Entre le cliché de la “salope” qui ne se respecte pas et celui de la femme qui ne trompe que si elle se sent délaissée, pourquoi l’infidélité masculine a-t-elle toujours été bien mieux tolérée socialement? Décryptage.
“Tombeur” versus “salope”: pourquoi il est urgent de mettre un terme au tabou de l'infidélité féminine - Cheek Magazine

7. Pourquoi certains commentaires sur l'affaire Neymar relèvent de la culture du viol

L’éditorialiste de RMC Daniel Riolo et l’ancien footballeur Jérôme Rothen ont scandalisé après des propos sur la Brésilienne accusant le joueur du PSG Neymar de viol. Des dires relevant de la culture du viol. Décryptage avec Noémie Renard, l’autrice de l’ouvrage En finir avec la culture du viol.
Pourquoi certains commentaires sur l'affaire Neymar relèvent de la culture du viol - Cheek Magazine