société

BD

Emma dézingue la tribune du Monde dans une nouvelle BD

La dessinatrice Emma s’interroge sur les critiques adressées au mouvement de libération de la parole des femmes.
© Emma
© Emma

© Emma


Tout nous conditionne à penser que le rôle des femmes est avant tout de donner envie aux hommes de les séduire.” Dans une planche publiée sur Facebook le 10 janvier dernier et intitulée Un rôle à remplir, la dessinatrice Emma questionne le “retour de bâton antiféministe” qui a suivi la vague de libération de la parole des femmes avec le mouvement mondial #MeToo. Une “résistance” portée par des personnalités masculines mais aussi des femmes en général aisées, qui “défendent ce droit à harceler”, et soutiennent les hommes de leur classe sociale. Après avoir rappelé le principe de base du consentement -“Il suffit de demander et de respecter son avis”– la trentenaire explique que depuis l’enfance, on demande aux filles de répondre à un certain nombre de critères physiques. Elles doivent être jolies, apprêtées, épilées et mince, en attente d’approbation masculine sur leur apparence. “Pas étonnant alors, que quand nous revendiquions le droit de choisir si et quand nous voulons entrer dans un rapport de séduction, ça ennuie certains de devoir respecter ça”, analyse Emma.

A ceux qui accusent les féministes d’altérer les rapports femmes-hommes, elle répond: “Cela fait des siècles que les relations femmes-hommes sont faussées. Faussées par notre éducation genrée, faussées par la peur et les risques que nous avons d’être agressées. Et nous, on lutte pour que ça change.” Un coup de crayon comme on les aime: bien aiguisé.

Margot Cherrid


1. Irlande: les expats rentrent pour voter Yes au référendum sur l'avortement

Alors que le référendum pour la légalisation de l’avortement se déroule aujourd’hui, les Irlandais·e·s vivant à l’étranger reviennent des quatre coins du globe pour glisser leur bulletin, pro-choix pour la plupart, dans l’urne. 
© Emma - Cheek Magazine
© Emma

3. Des militantes du droit à conduire arrêtées en Arabie Saoudite

Alors que le pays s’apprête à lever l’interdiction historique pour les Saoudiennes de conduire, au moins sept militantes pour les droits des femmes ont été arrêtées la semaine dernière. Un moyen pour le les autorités de préparer une communication lisse et maîtrisée autour de cet événement. 
© Emma - Cheek Magazine
© Emma

4. Les Girls on Wheels prennent d'assaut la ville à vélo

Depuis deux ans, elles sillonnent les rues de Paris, entre filles. Pour prendre confiance face au milieu très masculin du cyclisme, montrer qu’elles ont leur place en ville et se dépenser dans une ambiance bienveillante.
© Emma - Cheek Magazine
© Emma

5. Elle a lancé Les Aliennes, le festival qui parle féminisme et numérique

Tatyana Razafindrakoto, directrice du festival multiculturel Les Aliennes, qui aura lieu les 25 et 26 mai au Hasard Ludique à Paris, nous embarque dans un voyage qui mêle combats féministes, musique et innovation technologique. Entretien Express.
© Emma - Cheek Magazine
© Emma

7. Les “No Bra”: de plus en plus de femmes se débarrassent de leurs soutifs

Pour leur confort ou par féminisme, de plus en plus de Françaises décident de se passer de soutien-gorge et adoptent le “no bra” (“pas de soutien-gorge”). L’occasion de découvrir à quel point la poitrine des femmes fait encore l’objet de toutes les attentions… et injonctions.
© Emma - Cheek Magazine
© Emma