société

BD

La dessinatrice Emma s'attaque à la culture du viol

Sur son site, la dessinatrice Emma vient de sortir une nouvelle BD dans laquelle elle aborde la culture du viol et la question du consentement. À lire absolument. 
© Emma
© Emma

© Emma


“‘Il m’a dit qu’il t’avait embêtée. C’est qu’il adore les petites filles.’ Et voilà comment à 8 ans, une adulte nous a appris qu’il était normal qu’un homme embête les filles, surtout s’il les aimait bien.” Après avoir illustré avec brio le concept de la charge mentale qui pèse principalement sur les femmes, la dessinatrice Emma s’attaque cette fois-ci à la culture du viol, “ce mythe très présent dans la société, écrit-elle, les hommes ne sauraient pas se contrôler, et pour éviter les ‘problèmes’, ça serait donc aux femmes d’être moins attirantes.

Dans cette nouvelle planche publiée aujourd’hui sur son site et intitulée C’est pas bien, mais…, Emma décrit les différentes agressions sexuelles subies par les jeunes filles de la primaire au lycée -dégrafage de soutien-gorge, mains aux fesses, etc.- et rappelle que les agresseurs, contrairement à ce que l’on a appris aux femmes, ne sont pas nécessairement “des inconnus forcément moches, forcément violents et cachés dans des parkings ou des ruelles sombres” avant de revenir sur la notion de consentement. Cette BD est à retrouver ici

J.T.


3. Christelle Delarue, la “Lionne” qui combat le sexisme dans la pub

Après une campagne d’affichage sauvage retentissante et alors que Les Lions de Cannes, grand raout publicitaire organisé sur la Croisette, ont lieu cette semaine, on s’est entretenues avec Christelle Delarue, fondatrice de l’agence de pub féministe Mad&Women et de l’association de lutte contre le sexisme Les Lionnes.
© Emma  - Cheek Magazine
© Emma

4. Avec Women Do Wine, Sandrine Goeyvaerts démonte les clichés sexistes autour du vin

Elles sont vigneronnes, journalistes, blogueuses, sommelières… Les femmes du vin organisent le 23 juin à la Bellevilloise leur première rencontre. La preuve que dans ce milieu longtemps considéré comme masculin, les lignes bougent.
© Emma  - Cheek Magazine
© Emma

6. “Tombeur” versus “salope”: pourquoi il est urgent de mettre un terme au tabou de l'infidélité féminine

Si la diabolisation des femmes infidèles au sein des couples hétérosexuels remonte à plusieurs millénaires, elle a toujours cours en 2019. Entre le cliché de la “salope” qui ne se respecte pas et celui de la femme qui ne trompe que si elle se sent délaissée, pourquoi l’infidélité masculine a-t-elle toujours été bien mieux tolérée socialement? Décryptage.
© Emma  - Cheek Magazine
© Emma

7. Pourquoi certains commentaires sur l'affaire Neymar relèvent de la culture du viol

L’éditorialiste de RMC Daniel Riolo et l’ancien footballeur Jérôme Rothen ont scandalisé après des propos sur la Brésilienne accusant le joueur du PSG Neymar de viol. Des dires relevant de la culture du viol. Décryptage avec Noémie Renard, l’autrice de l’ouvrage En finir avec la culture du viol.
© Emma  - Cheek Magazine
© Emma