société

Emmanuel Macron se félicite de l'anticipation de #MeToo en France, et Twitter s'enflamme

À l’occasion de son discours devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles lundi 9 juillet, Emmanuel Macron s’est dit fier de l’accueil réservé à #MeToo par les Français, avant d’être vivement critiqué sur Twitter pour son manque d’engagement. 
Twitter / @MarleneSchiappa
Twitter / @MarleneSchiappa

Twitter / @MarleneSchiappa


Nous n’avons pas répondu à #MeToo, nous l’avons anticipé.” Voici l’une des phrases concernant l’égalité femmes-hommes prononcées par Emmanuel Macron à l’occasion de son discours devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, lundi 9 juillet. Le chef de l’État en a profité pour rappeler l’engagement pris pendant la campagne présidentielle de faire du combat contre le sexisme “la grande cause du quinquennat” et pour promettre une “loi importante dans ce domaine”, ainsi que la poursuite d’une “mobilisation en matière de droits comme d’égalité salariale”. Enfin, le président de la République a félicité la France “prête et consciente” qui a accueilli le mouvement #MeToo.

Anonymes, associations et militant·e·s féministes ont exprimé leur agacement sur Twitter, évoquant les questionnements relatifs à la “délation” qui ont suivi #BalanceTonPorc -“Est-ce qu’on ne va pas se retrouver comme en 39?”-, mais aussi la tribune réclamant le droit d’importuner publiée dans Le Monde, les Unes de journaux souhaitant libérer la parole des hommes “accusés, planqués, gênés, muets”, ou le soutien affiché par les députés à un ministre accusé de viol. Anticipation, donc.

 

 

 

 

 

Margot Cherrid


4. Elle continue de recevoir des publicités de grossesse après la mort de son bébé, et pousse un coup de gueule

On a lu pour vous cette lettre ouverte, publiée sur Twitter mardi 11 décembre, dans laquelle la journaliste Gillian Brockell pousse un coup de gueule contre les réseaux sociaux qui continuent à lui envoyer des publicités en lien avec sa grossesse après la perte de son bébé. 
Twitter / @MarleneSchiappa  - Cheek Magazine
Twitter / @MarleneSchiappa

5. Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé

Le jeudi 13 décembre 2018 marque un tournant historique pour les droits des femmes en Irlande. Après la victoire du “oui” au référendum en mai dernier, le Sénat vient d’annoncer la légalisation de l’avortement. 
Twitter / @MarleneSchiappa  - Cheek Magazine
Twitter / @MarleneSchiappa

6. Réduire le temps de travail pour l'égalité femmes-hommes? C'est le pari d'une asso belge

En Belgique, l’association féministe Femma va passer à la semaine de quatre jours afin d’offrir à ses employé·e·s plus de temps libre. Objectif? Donner l’occasion aux hommes de se charger davantage des tâches ménagères, un domaine encore et toujours largement pris en charge par les femmes.
Twitter / @MarleneSchiappa  - Cheek Magazine
Twitter / @MarleneSchiappa