société

Bientôt des emojis pour représenter les règles?

Une association britannique de protection de l’enfance milite pour la création d’un emoji qui représente les règles. Aux internautes de choisir lequel.
Bientôt des emojis pour représenter les règles?

Avant de parler de règles via texto, encore faudrait-il en briser le tabou? Et bien justement, l’association Plan International UK fait le pari de rendre les menstruations plus visibles en utilisant… des emojis. Une culotte ou un calendrier arborant deux gouttes de sang, une serviette périodique tâchée, trois gouttes à visage d’émoji ou encore un plan de coupe de vagin, voilà les propositions que cette ONG de protection de l’enfance offre sur son site. Aux internautes de voter pour choisir leur préféré, qui sera ensuite soumis au Consortium Unicode, l’organisation qui régit le standard informatique mondial qui nous permet d’échanger des textes.

Au Ghana, 90% des filles ont honte d’avoir leurs règles.

La campagne, lancée le 28 mai à l’occasion de la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle, vise à déculpabiliser les femmes quant à cet évènement naturel. Car si la moitié de l’humanité a ses règles, le sujet, comme beaucoup de ceux qui touchent au corps des femmes, reste encore trop difficile à aborder: au Ghana, 90% des filles ont honte d’avoir leurs règles, rapporte par exemple l’association, tandis que 64% des femmes britanniques ont du mal à en parler avec leurs amis masculins. Autre chiffre à portée directe sur le développement: en Afrique, 1 fille sur 10 manque l’école parce qu’elle a ses règles.

Faire apparaître les règles au milieu de ces symboles que l’on utilise dans toutes dans nos conversations peut donc être un moyen pour parvenir à une nécessaire dédramatisation des menstruations. A l’heure actuelle, l’emoji culotte remporte la mise avec 31% des plus de 33 000 votes exprimés. Si vous voulez donner votre avis, c’est par là

Mathilde Saliou


5. Faut-il célébrer la “garce”?

Des films pour adolescent·e·s aux séries noires, la garce hante l’imaginaire populaire. Aussi haïssable que jubilatoire, elle exige d’être réhabilitée.
Faut-il célébrer la “garce”? - Cheek Magazine

6. Clitoris, pilule, avortement: quand nos aînées racontent leur vie de femme

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait le dernier épisode du documentaire Meufs, dans lequel des femmes nées dans les années 40 ou 50 se confient sur le fait d’être une femme hier et aujourd’hui. 
Clitoris, pilule, avortement: quand nos aînées racontent leur vie de femme - Cheek Magazine