société

Le Cheek Point

L'endométriose serait-elle taboue?

On a lu ça pour vous et on vous le conseille. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy


Il aura fallu dix ans à Anne pour savoir ce qui la faisait tant souffrir pendant les règles, au cours des rapports sexuels avec son mari, voire au beau milieu de son cycle. ‘J’en ai souvent parlé à ma gynéco de l’époque. Elle me disait que c’était normal d’avoir mal pendant les règles, et que pour le reste, cela devait relever d’un souci digestif’, explique cette infirmière de 35 ans. La coupable sera finalement démasquée presque par hasard, après une visite chez le médecin traitant de la jeune femme, une échographie et un scanner. Bilan? Endométriose, maladie qui se caractérise par le développement de muqueuse utérine ailleurs que dans l’utérus. Ces cellules baladeuses vont alors se greffer principalement contre le rectum, la vessie, sur les ovaires ou les trompes. […]

Environ une Française sur dix souffre de cette pathologie, décrite pour la première fois en 1860 par l’Autrichien Karel Rokitansky. Pourtant, un siècle et demi plus tard, elle reste très méconnue.

Dans cette enquête sur l’endométriose publiée sur le site de Libération, la journaliste Virginie Ballet revient sur la difficulté de poser un diagnostic sur cette maladie encore méconnue qui touche une Française sur 10. Le 8 mars dernier, une campagne nationale intitulée Info-endométriose a été lancée pour briser le tabou des “endogirls”. En février, Lena Dunham faisait un pas dans ce sens en abordant le sujet -elle souffre elle-même de cette pathologie depuis plusieurs années- dans un de ces posts Instagram

À lire le plus vite possible sur le site de Libération


1. Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel

On a lu pour vous cet article de Vice dans lequel la journaliste Justine Reix donne la parole à ces femmes qui utilisent leur sang menstruel comme engrais pour leur potager. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

2. Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente Claude Terosier, prix de l’innovation et fondatrice de Magic Makers, des ateliers pour apprendre aux enfants à coder. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

3. Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier

L’empowerment a un goût. C’est ce que démontrent les cuisinières de Meet My Mama, un service traiteur né il y a deux ans et valorisant le talent des femmes réfugiées et issues de l’immigration. Grâce à l’initiative de trois vingtenaires, les mères au foyer deviennent des cheffes. Rencontre.
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

4. Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes?

Pour l’instant diffusée uniquement aux Etats-Unis et sur Youtube, la nouvelle campagne des rasoirs Gillette a retenu la leçon de #MeToo et invite ses utilisateurs à échanger les codes de la virilité toxique contre ceux d’une masculinité positive. Ô surprise! Le message a du mal à passer.
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

5. Charge mentale: l'illustratrice Emma suggère aux hommes de prendre des initiatives

Dans une nouvelle planche de BD, l’illustratrice Emma fait une suggestion aux hommes qui souhaitent alléger le poids de la charge mentale de leur femmes. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

6. Noire et arabe: dans “Kiffe ta race”, la journaliste Samira Ibrahim se confie sur son identité plurielle

Dans le dixième épisode de Kiffe ta race, Rokhaya Diallo et Grace Ly reçoivent la journaliste Samira Ibrahim et abordent avec elle la question de l’identité plurielle.
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

7. Sara García Gross, militante féministe, se bat pour le droit à l'avortement au Salvador

Sara García Gross, une militante salvadorienne, a reçu le 9 janvier le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes pour ses actions en faveur de la dépénalisation de l’avortement au Salvador et en Amérique Centrale. La militante s’est construite auprès de grandes figures guerrilleras salvadoriennes pour embrasser aujourd’hui un féminisme intersectionnel. Rencontre.
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy