société

Cheek Point

Endométriose: “Il aura fallu 15 ans, et surtout un acharnement de ma part, pour poser le diagnostic”

On a lu pour vous le témoignage de cette femme atteinte d’endométriose et victime de sexisme médical et on vous le conseille fortement. 
Affiche de l'association Info Endométriose, DR
Affiche de l'association Info Endométriose, DR

Affiche de l'association Info Endométriose, DR


Il aura fallu près de quinze ans, et surtout un acharnement de ma part, pour enfin savoir ce que j’avais, et poser le diagnostic. En effet, peu de gynécologues connaissent l’endométriose, alors que c’est une maladie qui touche 10 % de leurs patientes. Face à l’augmentation des douleurs, et leurs conséquences sur ma vie personnelle et professionnelle, j’ai répété aux médecins que non, ce n’était pas possible que mes douleurs soient normales. Finalement, un radiologue spécialisé en endométriose a vu une première lésion sur une IRM, laquelle a permis de diagnostiquer la maladie, même s’il a ensuite fallu deux centres d’endométriose pour avoir un diagnostic complet. […]

Je vais donc beaucoup mieux physiquement, mais cela reste une maladie chronique sans remède, avec uniquement des soins palliatifs, alors parfois elle se rappelle à mon bon souvenir. Moralement, j’ai su surmonter toutes les horreurs que les médecins m’ont dites, mais quel parcours! Une fois, un gynécologue m’a soutenu que ma rupture de kyste ovarien (un kyste contenant du sang, conséquence de l’endométriose) était une fausse couche occultée, qui était elle-même le fruit d’une agression sexuelle que j’avais oubliée. Tout était bon pour nier le problème…

Elle espère que son témoignage sur Konbini fera avancer les choses. Marie-Rose souffre d’endométriose depuis l’apparition de ses règles, à l’âge de 11 ans. Mais il lui a fallu attendre 15 ans avant qu’un diagnostic soit posé. En plus de souffrir d’une maladie encore méconnue et taboue, elle a également fait face au sexisme médical: soupçons injustifiés de grossesse, déni de la douleur vécue, etc. Aujourd’hui, Marie-Rose a enfin surmonté tous les obstacles et trouvé le traitement  qui lui convient.

À lire le plus vite possible sur Konbini.


1. Pourquoi il est grand temps de briser le tabou du vaginisme

Ce trouble sexuel, qui rend la pénétration impossible, ou a minima douloureuse et difficile, reste mal connu. Source de honte, le vaginisme est pourtant beaucoup plus commun que ne pourraient le croire les femmes qui en souffrent. Enquête sur un tabou au croisement de la sexualité et de la santé féminine.
Affiche de l'association Info Endométriose, DR  - Cheek Magazine
Affiche de l'association Info Endométriose, DR

3. Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel

On a lu pour vous cet article de Vice dans lequel la journaliste Justine Reix donne la parole à ces femmes qui utilisent leur sang menstruel comme engrais pour leur potager. 
Affiche de l'association Info Endométriose, DR  - Cheek Magazine
Affiche de l'association Info Endométriose, DR

4. Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente Claude Terosier, prix de l’innovation et fondatrice de Magic Makers, des ateliers pour apprendre aux enfants à coder. 
Affiche de l'association Info Endométriose, DR  - Cheek Magazine
Affiche de l'association Info Endométriose, DR

5. Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier

L’empowerment a un goût. C’est ce que démontrent les cuisinières de Meet My Mama, un service traiteur né il y a deux ans et valorisant le talent des femmes réfugiées et issues de l’immigration. Grâce à l’initiative de trois vingtenaires, les mères au foyer deviennent des cheffes. Rencontre.
Affiche de l'association Info Endométriose, DR  - Cheek Magazine
Affiche de l'association Info Endométriose, DR

6. Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes?

Pour l’instant diffusée uniquement aux Etats-Unis et sur Youtube, la nouvelle campagne des rasoirs Gillette a retenu la leçon de #MeToo et invite ses utilisateurs à échanger les codes de la virilité toxique contre ceux d’une masculinité positive. Ô surprise! Le message a du mal à passer.
Affiche de l'association Info Endométriose, DR  - Cheek Magazine
Affiche de l'association Info Endométriose, DR