société

La vidéo du jour

Ce Webdoc fait le tour du monde des initiatives qui redonnent l'espace public aux femmes

Dans le premier épisode de la série Les femmes dans la ville, tour du monde des techniques mises en place par les femmes pour se défendre face aux agressions sexuelles. À voir. 
Ce Webdoc fait le tour du monde des initiatives qui redonnent l'espace public aux femmes

Signée Laure Siegel et Mathieu Boch, Les femmes dans la ville est une série documentaire en quatre épisodes d’environ quatre minutes chacun. À chaque épisode, son thème: les techniques et gadgets anti-viols, la séparation hommes/femmes dans les transports en commun, les nouvelles technologies au service de la lutte contre les violences sexuelles et enfin l’aménagement égalitaire de l’espace public. Le but: questionner les solutions pour repenser des villes conçues par et pour les hommes.

Dans ce premier épisode intitulé La rue est un sport de combat, retour sur les parades adoptées par les femmes aux quatre coins du monde pour échapper au viol. Spray au poivre connecté en Inde, collants poilus en Chine, sous-vêtements indestructibles aux États-Unis ou préservatif à épine en Afrique du Sud, les inventions se multiplient, signe d’un sentiment d’insécurité croissant chez les femmes -et aussi d’une grande créativité des femmes à travers la planète. Autre indice de cette peur de l’espace public, l’augmentation du nombre de stages de self-defense, comme en Somalie où les femmes peuvent assister gratuitement à des cours d’arts martiaux. On applaudit des deux mains ces femmes qui se réapproprient la ville. 

Audrey Renault


1. J'ai exploré mon col de l'utérus lors d'un atelier d'auto-gynécologie

Depuis plusieurs années, des collectifs féministes ou anonymes organisent des ateliers d’auto-gynécologie, et participent au retour du mouvement self-help. Prise de conscience face aux violences gynécologiques ou besoin de se réapproprier leurs corps, de plus en plus de femmes y participent, comme moi.
J'ai exploré mon col de l'utérus lors d'un atelier d'auto-gynécologie - Cheek Magazine

2. Pilosité féminine: pourquoi tant de haine?

On a lu pour vous cet article de Slate qui explique comment la haine de la pilosité féminine s’est construite, et on vous le conseille.
Pilosité féminine: pourquoi tant de haine? - Cheek Magazine

6. Xandra, victime d'un loverboy aux Pays-Bas: “Ils me violaient par groupe de huit”

Xandra*, Hollandaise de 26 ans, est tombée amoureuse d’un garçon rencontré sur les réseaux sociaux, à 19 ans. Sous l’influence de ce dernier, elle commence à se droguer et à se prostituer trois mois plus tard. Victime de ce que l’on nomme un “loverboy”, Xandra décrit ce fléau répandu aux Pays-Bas et comment elle a réussi à s’en sortir. La jeune femme, qui vit à Utrecht, fait désormais le tour des écoles pour sensibiliser les jeunes Hollandaises à ce phénomène.    
Xandra, victime d'un loverboy aux Pays-Bas: “Ils me violaient par groupe de huit” - Cheek Magazine