société

Le Cheek Point

Femmes handicapées: vulnérables face aux prédateurs sexuels, elles témoignent

On a lu pour vous cet article de Slate dans lequel des femmes se confient sur les violences physiques, sexuelles et psychologiques qu’elles ont subies. 
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir


“‘Il m’a agressée en mimant une crise de dépersonnalisation, et en me menaçant avec un sabre japonais. Et il n’a pas eu à utiliser beaucoup de force physique avec moi: c’était impossible de bouger’, raconte Lisa*, 33 ans, atteinte d’hémiparésie (la moitié de son corps ne répond plus aux ordres cérébraux). Ce jour-là, un ami rencontré à l’hôpital quelques semaines plus tôt la viole, raconte-t-elle, après l’avoir invitée soi-disant chez ‘une amie. ‘Il avait senti le filon, la fragilité physique et psychologique, se souvient celle qui à cette époque avait été hospitalisée pour des douleurs insupportables dues à son handicap. ‘J’ai vécu plusieurs agressions sexuelles, et toutes ont au moins été facilitées par mon état physique. On attire plus facilement les prédateurs dans cet état…’, explique-t-elle. […]

On sait par exemple que les enfants avec un ‘trouble du spectre de l’autisme’, (TSA) sont presque trois fois plus victimes d’abus sexuels que les autres mineurs. C’est ce qui est arrivé à Martine* quand elle avait 12 ans. Un jour, elle se focalise sur les posters de son voisin, qu’elle regarde de loin. Une attitude typique de l’autisme selon elle. ‘Je faisais une fixation sur les roues, dit-elle. Le voisin lui lance alors: ‘Tu veux aller voir les posters de près?’, et la voilà qui monte chez lui, sans se méfier. […] Il a fermé la porte à clé, a mis la clé dans sa poche. Il m’a donné la petite lampe pour que je puisse regarder les détails des camions. Il s’est passé ce qui s’est passé. J’ai été agressée, il m’a pissé dans les yeux, il m’a pénétré avec son sexe en plus d’un objet. J’ai été laissée pour morte, je baignais dans mon sang. Il est reparti, il m’a dit: “Je reviendrai pour m’occuper de ton anus”’.

Dans cet article publié sur Slate lundi 26 novembre, et intitulé “Il avait senti le filon, la fragilité physique et psychologique”, des femmes racontent à la journaliste Aude Lorriaux les violences physiques, sexuelles et psychologiques dont elles ont été ou sont toujours victimes. Atteintes de handicap physique ou mental, elles sont souvent perçues comme “misérables”, “plus accessibles” ou ayant “moins de sensibilité” que les autres par les prédateurs sexuels. 

A lire absolument sur le site de Slate


1. Quand Solange te parle teste les services d'un escort pour partir à la redécouverte de son plaisir

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Solange te parle, la chaîne YouTube d’Ina Mihalache, dans laquelle la jeune femme teste les services d’un escort pour repartir à la découverte de son plaisir. 
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

2. “Pas là pour danser”: la tribune poignante de la footballeuse Ada Hegerberg après son Ballon d'or

On a lu pour vous cette tribune d’Ada Hegerberg dans laquelle la joueuse de football revient sur sa carrière, et la cérémonie du Ballon d’or 2018 lors de laquelle elle a été récompensée. On vous la conseille.
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

3. Elles ont lancé “La Bougeotte”, le podcast qui parle voyages aux femmes

Un voyage à soi: telle pourrait être la devise des intrépides créatrices de la Bougeotte. Mais les bienfaits du départ doivent se doubler d’un discours critique.
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

5. Après les violences sexuelles, la bataille pour reconquérir son corps et son intimité

“Gommé”, “mis de côté”, “occulté”, “sensation de vol”, “intrusion”… Comment faire la paix avec son corps et son intimité quand autrui y a porté atteinte?  
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

6. Un #MeToo argentin lancé après qu'une actrice raconte son viol en vidéo

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Loopsider sur le mouvement #MiraComoNosPonemos.
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

7. Elle continue de recevoir des publicités de grossesse après la mort de son bébé, et pousse un coup de gueule

On a lu pour vous cette lettre ouverte, publiée sur Twitter mardi 11 décembre, dans laquelle la journaliste Gillian Brockell pousse un coup de gueule contre les réseaux sociaux qui continuent à lui envoyer des publicités en lien avec sa grossesse après la perte de son bébé. 
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir