société

Le Cheek Point

Femmes handicapées: vulnérables face aux prédateurs sexuels, elles témoignent

On a lu pour vous cet article de Slate dans lequel des femmes se confient sur les violences physiques, sexuelles et psychologiques qu’elles ont subies. 
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir


“‘Il m’a agressée en mimant une crise de dépersonnalisation, et en me menaçant avec un sabre japonais. Et il n’a pas eu à utiliser beaucoup de force physique avec moi: c’était impossible de bouger’, raconte Lisa*, 33 ans, atteinte d’hémiparésie (la moitié de son corps ne répond plus aux ordres cérébraux). Ce jour-là, un ami rencontré à l’hôpital quelques semaines plus tôt la viole, raconte-t-elle, après l’avoir invitée soi-disant chez ‘une amie. ‘Il avait senti le filon, la fragilité physique et psychologique, se souvient celle qui à cette époque avait été hospitalisée pour des douleurs insupportables dues à son handicap. ‘J’ai vécu plusieurs agressions sexuelles, et toutes ont au moins été facilitées par mon état physique. On attire plus facilement les prédateurs dans cet état…’, explique-t-elle. […]

On sait par exemple que les enfants avec un ‘trouble du spectre de l’autisme’, (TSA) sont presque trois fois plus victimes d’abus sexuels que les autres mineurs. C’est ce qui est arrivé à Martine* quand elle avait 12 ans. Un jour, elle se focalise sur les posters de son voisin, qu’elle regarde de loin. Une attitude typique de l’autisme selon elle. ‘Je faisais une fixation sur les roues, dit-elle. Le voisin lui lance alors: ‘Tu veux aller voir les posters de près?’, et la voilà qui monte chez lui, sans se méfier. […] Il a fermé la porte à clé, a mis la clé dans sa poche. Il m’a donné la petite lampe pour que je puisse regarder les détails des camions. Il s’est passé ce qui s’est passé. J’ai été agressée, il m’a pissé dans les yeux, il m’a pénétré avec son sexe en plus d’un objet. J’ai été laissée pour morte, je baignais dans mon sang. Il est reparti, il m’a dit: “Je reviendrai pour m’occuper de ton anus”’.

Dans cet article publié sur Slate lundi 26 novembre, et intitulé “Il avait senti le filon, la fragilité physique et psychologique”, des femmes racontent à la journaliste Aude Lorriaux les violences physiques, sexuelles et psychologiques dont elles ont été ou sont toujours victimes. Atteintes de handicap physique ou mental, elles sont souvent perçues comme “misérables”, “plus accessibles” ou ayant “moins de sensibilité” que les autres par les prédateurs sexuels. 

A lire absolument sur le site de Slate


1. Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes

En Turquie s’est achevé le premier procès dans l’affaire du probable meurtre de Sule Çet, 23 ans, étudiante à Ankara. La jeune femme aurait été jetée du 20ème étage d’un immeuble de bureaux. Son cas, ultra-médiatisé, est en passe de devenir le symbole contre les violences faites aux femmes dans le pays.
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

2. Alice Coffin: La Ligue du LOL “renvoie à l'élimination de toute une partie des journalistes”

Horrifiée mais “pas étonnée” par les révélations concernant la Ligue du LOL, la journaliste engagée Alice Coffin a accepté de se prêter au jeu des 3 questions et de nous livrer son point de vue sur l’affaire. On a parlé discrimination, journalisme et féminisme.  
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

3. Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente la réalisatrice Houda Benyamina, prix de la création.
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

4. Contre les “Boys' Clubs”, les femmes ont besoin de créer leurs propres espaces

On a lu pour vous cet article de Slate dans lequel la journaliste Titiou Lecoq encourage les femmes à créer leur propre “Girls’ Club”. 
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

5. Quelle est la différence entre les mecs de la Ligue du Lol et les autres?

Comment les hommes derrière La Ligue du LOL ont-ils construit leur masculinité et leur rapport aux femmes? On s’est posé la question. 
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir

6. TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct

Lundi 11 février, dans Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard a mimé une scène de viol. Ce n’est pas la première fois que l’émission de Cyril Hanouna banalise les violences sexistes et sexuelles. 
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “Violences du silence” réalisé par Femmes pour le dire, femmes pour agir