société

La vidéo du jour

Ils dansent pour dénoncer les violences psychologiques

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Dakota et Nadia, un couple de danseurs qui dénonce les violences psychologiques dans l’émission La France a un incroyable talent.   
DR
DR

DR


Rappelez-vous, lors du premier opus de la nouvelle saison de La France a un incroyable talent, mardi 30 octobre sur M6, ce couple de danseur·seuse·s, Dakota et Nadia, 27 et 21 ans, avaient ému le jury. La vidéo de leur chorégraphie qui dénonçait les violences conjugales était devenue virale avant même de passer sur les écrans. 

Pour leur deuxième prestation, qui sera diffusée ce soir, ils ont souhaité aborder le thème des violences psychologiques. Nadia incarne la femme manipulée, en détresse, tandis que Dakota est dans le rôle du bourreau, qui se joue de sa compagne en lui assénant des coups mais en la rassurant ensuite avec des gestes tendres.

La création du jeune couple secoue et impressionne car, même sans un mot, le message est clair. Marianne James a commenté: “Je suis bluffée par l’ingéniosité de vos mouvements, votre abécédaire, la manière dont vous nous parlez et bien évidemment, dont vous nous transmettez ça. C’est à un tel niveau, je me demande un petit peu ce que vous faites ici. Vous êtes plus précis encore que le passage précédent.” 

 

Wendy Le Neillon


2. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
DR - Cheek Magazine
DR

3. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
DR - Cheek Magazine
DR

7. Nasreen Sheikh, la jeune activiste népalaise en guerre contre les sweatshops

Promise à un mariage forcé, exploitée dans un atelier de confection, Nasreen Sheik a déjoué les pronostics pour devenir une activiste féministe et une cheffe d’entreprise. Tout en aidant les femmes népalaises à s’émanciper, elle enjoint les consommateur·rice·s occidentaux·les et les multinationales à se responsabiliser.
DR - Cheek Magazine
DR