société

Pour Eugénie Bastié, après #MeToo “Les hommes craignent de se retrouver seuls avec les femmes” 

Pour la sortie de son dernier livre, un pamphlet contre le mouvement #MeToo, Eugénie Bastié était l’invitée de Léa Salamé sur France Inter ce lundi 24 septembre. 
Capture d'écran France Inter
Capture d'écran France Inter

Capture d'écran France Inter


L’essayiste et journaliste au Figaro Eugénie Bastié était ce matin au micro de Léa Salamé sur France Inter. Invitée à l’occasion de la sortie de son dernier livre, Le Porc émissaire – Terreur ou contre-révolution, que Léa Salamé présente comme un “pamphlet contre les mouvements qui ont inondé la planète occidentale après le scandale Weinstein”, Eugénie Bastié s’est exprimée sur le mouvement #MeToo.

“Ce qui me dérange dans #MeToo c’est son aspect faussement révolutionnaire et à mon avis authentiquement religieux”, explique-t-elle sur France Inter, arguant que si la libération de la parole est une bonne chose, #MeToo aurait installé un climat de “suspicion généralisée entre les sexes”. “Les hommes craignent désormais de se retrouver seuls avec les femmes […] la peur a bel et bien changé de camp”, écrit Eugénie Bastié dans son livre, dont Léa Salamé a choisi quelques extraits édifiants. 

Entre un dangereux discours sur l’“asymétrie du désir masculin et féminin”, qui sonne dans la bouche d’Eugénie Bastié comme une excuse aux comportements déplacés ou violents des hommes envers les femmes, et quelques saillies bien provoc’ –“Je crois qu’une main aux fesses n’a jamais tué personne, contrairement aux bonnes intentions qui pavent l’enfer des utopies”– ce réquisitoire désespérant contre #MeToo range sans surprise Eugénie Bastié aux côté des “Catherine” de la Tribune du Monde

 


3. Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes

En Turquie s’est achevé le premier procès dans l’affaire du probable meurtre de Sule Çet, 23 ans, étudiante à Ankara. La jeune femme aurait été jetée du 20ème étage d’un immeuble de bureaux. Son cas, ultra-médiatisé, est en passe de devenir le symbole contre les violences faites aux femmes dans le pays.
Capture d'écran France Inter  - Cheek Magazine
Capture d'écran France Inter

4. Alice Coffin: La Ligue du LOL “renvoie à l'élimination de toute une partie des journalistes”

Horrifiée mais “pas étonnée” par les révélations concernant la Ligue du LOL, la journaliste engagée Alice Coffin a accepté de se prêter au jeu des 3 questions et de nous livrer son point de vue sur l’affaire. On a parlé discrimination, journalisme et féminisme.  
Capture d'écran France Inter  - Cheek Magazine
Capture d'écran France Inter

5. Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente la réalisatrice Houda Benyamina, prix de la création.
Capture d'écran France Inter  - Cheek Magazine
Capture d'écran France Inter