société

La vidéo du jour

“Fuck off!”: ce sketch propose une réponse simple et efficace au sexisme ordinaire

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce sketch de l’émission The Mash Report, où l’humoriste britannique Ellie Taylor déclare aux sexistes du monde d’entier “d’aller se faire foutre.”
“Fuck off!”: ce sketch propose une réponse simple et efficace au sexisme ordinaire

Les humoristes anglais du Mash Report de la BBC ont encore frappé. Après leur sketch hilarant sur le harcèlement sexuel, ils reviennent avec la meilleure manière de répondre aux multiples diktats que subissent les femmes à longueur de journée. Alors que les femmes britanniques célèbrent cette semaine les 100 ans de leur droit de vote, la comédienne Ellie Taylor rappelle avec humour, dans une vidéo traduite par le Huffington Post, que l’égalité est loin d’être gagnée mais qu’il existe une solution toute simple pour se débarrasser des injonctions sexistes: 

Fatiguées d’être jugées sur le choix d’avoir des enfants ou de ne pas en avoir, d’avoir des enfants et de retourner travailler, d’avoir des enfants et de ne pas retourner travailler, d’être trop mince, trop grosse, trop ambitieuse, pas assez ambitieuse, trop sexy, pas assez sexy, ou juste pour oser être en vie, les femmes ont répondu que tout le monde pouvait aller se faire foutre.

Nathan Muir, un autre humoriste du Mash Report, qui campe ici un journaliste puisqu’apparemment “un homme est la meilleure personne pour raconter cette histoire”, enfonce le clou: “Si vous avez un vagin, les gens ont le droit de vous juger sur chaque chose que vous faites, même ce que vous faites avec votre vagin.

Pour conclure en beauté, face à cette douloureuse réalité à laquelle les femmes sont toutes confrontées, Ellie Taylor répond comme on a toutes déjà rêvé de le faire… Fuck Off! 

Audrey RenaultEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer


2. Dans son livre, Laure Noualhat explique comment être écolo sans sombrer dans la dépression

Parfois qualifiée de nouveau “mal du siècle”, l’éco-dépression gagne de plus en plus de personnes bouleversées par les changements climatiques, en particulier parmi les jeunes contraint·e·s de “faire le deuil de l’avenir”. Dans son ouvrage Comment rester écolo sans devenir dépressif paru fin mai, Laure Noualhat analyse le phénomène et livre quelques clés pour remonter la pente, entre quête de sens et sororité.
Dans son livre, Laure Noualhat explique comment être écolo sans sombrer dans la dépression - Cheek Magazine

5. Tabata Mey, la cheffe franco-brésilienne qui modernise le Vieux Lyon

Avec Food Traboule, Tabata Mey et son mari ont créé un espace de liberté pour la nouvelle génération de chef·fe·s lyonnais·e·s. Nous avons discuté Rio, Top Chef et sexisme dans le monde de la cuisine avec cette franco-brésilienne directe et spontanée.
Tabata Mey, la cheffe franco-brésilienne qui modernise le Vieux Lyon - Cheek Magazine