société

La vidéo du jour

“Fuck off!”: ce sketch propose une réponse simple et efficace au sexisme ordinaire

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce sketch de l’émission The Mash Report, où l’humoriste britannique Ellie Taylor déclare aux sexistes du monde d’entier “d’aller se faire foutre.”
“Fuck off!”: ce sketch propose une réponse simple et efficace au sexisme ordinaire

Les humoristes anglais du Mash Report de la BBC ont encore frappé. Après leur sketch hilarant sur le harcèlement sexuel, ils reviennent avec la meilleure manière de répondre aux multiples diktats que subissent les femmes à longueur de journée. Alors que les femmes britanniques célèbrent cette semaine les 100 ans de leur droit de vote, la comédienne Ellie Taylor rappelle avec humour, dans une vidéo traduite par le Huffington Post, que l’égalité est loin d’être gagnée mais qu’il existe une solution toute simple pour se débarrasser des injonctions sexistes: 

Fatiguées d’être jugées sur le choix d’avoir des enfants ou de ne pas en avoir, d’avoir des enfants et de retourner travailler, d’avoir des enfants et de ne pas retourner travailler, d’être trop mince, trop grosse, trop ambitieuse, pas assez ambitieuse, trop sexy, pas assez sexy, ou juste pour oser être en vie, les femmes ont répondu que tout le monde pouvait aller se faire foutre.

Nathan Muir, un autre humoriste du Mash Report, qui campe ici un journaliste puisqu’apparemment “un homme est la meilleure personne pour raconter cette histoire”, enfonce le clou: “Si vous avez un vagin, les gens ont le droit de vous juger sur chaque chose que vous faites, même ce que vous faites avec votre vagin.

Pour conclure en beauté, face à cette douloureuse réalité à laquelle les femmes sont toutes confrontées, Ellie Taylor répond comme on a toutes déjà rêvé de le faire… Fuck Off! 

Audrey RenaultEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer


3. #Masaktach, le #MeToo marocain contre le harcèlement

Depuis trois mois, le hashtag #Masaktach (“je ne me tais pas”, en arabe dialectal marocain) se diffuse sur les réseaux sociaux. Derrière ce mot, une mobilisation contre les violences faites aux femmes, alors qu’une étude d’ONU Femmes indique que 63% de Marocaines reconnaissent avoir été victimes de harcèlement sexuel.
#Masaktach, le #MeToo marocain contre le harcèlement - Cheek Magazine

5. Comment les règles modifient la voix

Si vous ne deviez écouter qu’un seul podcast aujourd’hui, ce serait cette chronique d’Aliette de Laleu sur France Musique qui évoque les modifications qu’entraînent les règles sur la voix des chanteuses lyriques. 
Comment les règles modifient la voix - Cheek Magazine

7. Avec son roman "Jeune fille modèle", Grace Ly œuvre pour une meilleure représentation des Asiatiques en France

Dans son premier livre, Grace Ly raconte l’adolescence de la jeune Chi Chi, née de parents asiatiques à Paris. Un récit à la première personne, dans lequel l’autrice pose un regard doux sur la relation entre parents et adolescents tout en dépeignant le racisme anti-asiatique en France.  
Avec son roman