société

Et vous, vous gagneriez combien si vous étiez un homme?

Pour la troisième année consécutive, la newsletter Les Glorieuses lance le mouvement #6Novembre15h35 pour dénoncer les inégalités salariales entre les femmes et les hommes. 
DR
DR

DR


Il y a encore du chemin à parcourir pour atteindre l’égalité salariale entre les femmes et les hommes. “A ce rythme là, nous devons attendre 150 ans pour arriver à une égalité, soit en 2168”, s’insurgent Les Glorieuses. Cette année, elles relancent le mouvement #6Novembre15h35: “à partir du 6 novembre à 15h35 jusqu’au 31 décembre 2018, les femmes travaillant en France le feront gratuitement du fait des inégalités salariales”. Pour parvenir à l’égalité économique entre les femmes et les hommes, Les Glorieuses ont établi trois propositions: un congé paternité équivalent au congé maternité, une transparence des salaires, et un certificat d’égalité obligatoire pour les entreprises. 

Pour cette année 2018, les organisatrices du mouvement ont prévu une pétition ainsi qu’un sondage pour appuyer leur discours, et une petite nouveauté pour une prise de conscience encore plus grande: le calcul du manque à gagner. En renseignant votre salaire, cette calculatrice en ligne vous indique combien vous gagneriez en plus si vous étiez un homme. Sans surprise, le résultat est déprimant. 

Wendy Le Neillon


2. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
DR - Cheek Magazine
DR

3. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
DR - Cheek Magazine
DR

7. Nasreen Sheikh, la jeune activiste népalaise en guerre contre les sweatshops

Promise à un mariage forcé, exploitée dans un atelier de confection, Nasreen Sheik a déjoué les pronostics pour devenir une activiste féministe et une cheffe d’entreprise. Tout en aidant les femmes népalaises à s’émanciper, elle enjoint les consommateur·rice·s occidentaux·les et les multinationales à se responsabiliser.
DR - Cheek Magazine
DR