société

Gay Games de Paris 2018: les mondiaux de la diversité en 15 photos Instagram

Du 4 au 12 août, Paris se met aux couleurs du drapeau LGBTQ pour célébrer les différences et combattre l’homophobie lors d’une compétition sportive qui tient de la célébration. 
instagram.com/ellebella88
instagram.com/ellebella88

instagram.com/ellebella88


Du 4 au 12 août à Paris et en banlieue se tient la 10ème édition des Gay Games: cette compétition inclusive, qui réunit depuis 1982 “des gens de tous horizons, sans discrimination, autour des valeurs de diversité, respect, égalité, solidarité et partage”, est un rassemblement international qui attire dans la capitale des athlètes de tous horizons. Ces dernier·e·s, femmes ou hommes, cis ou trans, homos ou hétéros, valides ou handicapé·e·s, jouent ensemble pour combattre l’homophobie et célébrer leurs différences. Parfois originaires de pays où l’homosexualité est durement réprouvée, cet événement est l’occasion pour elles et eux de reprendre une grande inspiration et d’évoluer dans une atmosphère de bienveillance. On a sélectionné 15 clichés sur Instagram qui synthétisent tout l’esprit de ces jeux de la diversité. 

 

 

| team love |

Une publication partagée par • CLEMENT • designer • mtl • (@clement_vvs) le

 

#gaygames #calisabor

Une publication partagée par Vanessa (@pinchotti) le

 

Day 3…. best time ever … #gaygames #paris2018 #allequal

Une publication partagée par DancerJenaFD (@dancerjenafd) le


2. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
instagram.com/ellebella88 - Cheek Magazine
instagram.com/ellebella88

3. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
instagram.com/ellebella88 - Cheek Magazine
instagram.com/ellebella88

7. Nasreen Sheikh, la jeune activiste népalaise en guerre contre les sweatshops

Promise à un mariage forcé, exploitée dans un atelier de confection, Nasreen Sheik a déjoué les pronostics pour devenir une activiste féministe et une cheffe d’entreprise. Tout en aidant les femmes népalaises à s’émanciper, elle enjoint les consommateur·rice·s occidentaux·les et les multinationales à se responsabiliser.
instagram.com/ellebella88 - Cheek Magazine
instagram.com/ellebella88