société

La vidéo du jour

Cette bande de filles veut démonter les clichés sur les femmes asiatiques

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce pilote e la Websérie Ça reste entre nous consacrées aux femmes asiatiques de France.
Cette bande de filles veut démonter les clichés sur les femmes asiatiques

À la fois docile et hypersexuelle, la figure de la femme asiatique n’en finit pas d’alimenter de nombreux clichés, à la fois sexistes et racistes. C’est pour lutter contre tous ces stéréotypes qu’elle ne peut plus supporter, que la blogueuse Grace Ly a décidé de créer une Websérie sur ce thème, baptisée Ça Reste Entre Nous, et dont le pilote vient d’être mis en ligne.

Ça Reste Entre Nous se veut un concept pour les Asiatiques, par les Asiatiques, sur les Asiatiques, précise-t-elle. Websérie de programmes courts qui ont pour but de donner une voix et un espace de discussion à ceux qu’on appelle ‘la minorité invisible’ ou ‘minorité modèle’: les asiatiques de France. Quand il s’agit de parler des asiatiques, nous sommes les mieux placés pour le faire: notre diversité, nos aspirations, nos préoccupations. L’épisode pilote de  Ça Reste Entre Nous a pour sujet l’image de la femme asiatique, un thème que j’aborde régulièrement sur mon blog et sur mes réseaux sociaux. Dans l’inconscient collectif, la femme asiatique souffre d’une représentation réduite, déformée, fantasmée: la fillette sage, l’adolescente effacée, la femme hypersexualisée, vestiges des bordels, de l’exubérance des mangas, la mère autoritaire, la femme au foyer idéale, douce, soumise, docile, fragile et faible. Voilà notre motivation à déconstruire cette image unique de la femme asiatique. Ça reste entre nous,c’est juste un moyen de commencer une conversation, d’ouvrir le débat. Nous ne prétendons bien évidemment pas parler au nom de toutes les femmes asiatiques. Au contraire nous souhaitons qu’on se parle, tout simplement.”

 


1. Minou Sabahi met les saveurs de ses voyages dans nos assiettes

A 32 ans, la cheffe franco-iranienne Minou Sabahi s’est installée au début de l’été en résidence chez Fulgurances à l’Entrepôt, lieu de vie culturel du 14ème arrondissement de Paris.
Minou Sabahi met les saveurs de ses voyages dans nos assiettes - Cheek Magazine

4. Célibataire et quadra, elle raconte son chemin vers la maternité dans un livre

Dans le livre témoignage Allers-retours pour un bébé en librairies le 17 septembre, Audrey Page relate pourquoi et comment elle a choisi de dissocier désir d’enfant et couple. Mère à 41 ans d’une petite fille née par PMA, elle revient sur les épreuves de son parcours et interroge la conception classique de la famille et des relations amoureuses.
Célibataire et quadra, elle raconte son chemin vers la maternité dans un livre - Cheek Magazine

5. Avec “Les Joueuses”, Julie Gayet célèbre les footballeuses de l’Olympique Lyonnais

En salles le 9 septembre, le documentaire Les Joueuses propose un regard inédit sur les footballeuses de l’Olympique Lyonnais. On a discuté sexisme dans le monde du ballon rond, égalité salariale et visibilité des sportives avec la productrice du film, Julie Gayet.
Avec “Les Joueuses”, Julie Gayet célèbre les footballeuses de l’Olympique Lyonnais - Cheek Magazine

6. La cheffe Alessandra Montagne va ouvrir Nosso, un resto locavore et anti-gaspi

La cheffe d’origine brésilienne Alessandra Montagne inaugure en octobre un nouveau restaurant parisien, Nosso -qui signifie “nous” en portugais- baigné de lumière, dans son arrondissement parisien de cœur, le 13ème. Une aventure collective, qu’elle raconte dans notre interview “Top Cheffe”.
La cheffe Alessandra Montagne va ouvrir Nosso, un resto locavore et anti-gaspi - Cheek Magazine

7. Covid-19: comment la pandémie redessine nos vies amoureuses

Rapprochement, rupture, et nouveaux modes de drague: petit état des lieux amoureux post-confinement, à l’heure où se rouler des pelles en public devient un acte quasi politique.
Covid-19: comment la pandémie redessine nos vies amoureuses - Cheek Magazine