société

La vidéo du jour

Cette bande de filles veut démonter les clichés sur les femmes asiatiques

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce pilote e la Websérie Ça reste entre nous consacrées aux femmes asiatiques de France.
Cette bande de filles veut démonter les clichés sur les femmes asiatiques

À la fois docile et hypersexuelle, la figure de la femme asiatique n’en finit pas d’alimenter de nombreux clichés, à la fois sexistes et racistes. C’est pour lutter contre tous ces stéréotypes qu’elle ne peut plus supporter, que la blogueuse Grace Ly a décidé de créer une Websérie sur ce thème, baptisée Ça Reste Entre Nous, et dont le pilote vient d’être mis en ligne.

Ça Reste Entre Nous se veut un concept pour les Asiatiques, par les Asiatiques, sur les Asiatiques, précise-t-elle. Websérie de programmes courts qui ont pour but de donner une voix et un espace de discussion à ceux qu’on appelle ‘la minorité invisible’ ou ‘minorité modèle’: les asiatiques de France. Quand il s’agit de parler des asiatiques, nous sommes les mieux placés pour le faire: notre diversité, nos aspirations, nos préoccupations. L’épisode pilote de  Ça Reste Entre Nous a pour sujet l’image de la femme asiatique, un thème que j’aborde régulièrement sur mon blog et sur mes réseaux sociaux. Dans l’inconscient collectif, la femme asiatique souffre d’une représentation réduite, déformée, fantasmée: la fillette sage, l’adolescente effacée, la femme hypersexualisée, vestiges des bordels, de l’exubérance des mangas, la mère autoritaire, la femme au foyer idéale, douce, soumise, docile, fragile et faible. Voilà notre motivation à déconstruire cette image unique de la femme asiatique. Ça reste entre nous,c’est juste un moyen de commencer une conversation, d’ouvrir le débat. Nous ne prétendons bien évidemment pas parler au nom de toutes les femmes asiatiques. Au contraire nous souhaitons qu’on se parle, tout simplement.”

 


1. Agressions et harcèlement sexuels en série à Coachella

On a lu pour vous cet article, publié sur Teen Vogue, qui révèle les innombrables cas d’agressions et de harcèlement sexuels qui ont eu lieu cette année à Coachella et on vous le conseille fortement.  
Agressions et harcèlement sexuels en série à Coachella - Cheek Magazine

3. Le si féministe Québec à l'épreuve de #MeToo

C’est une province canadienne où les femmes se chargent de la drague, ne craignent pas de sortir en short et débardeur dès les beaux jours, et refusent la galanterie. Là bas, on féminise volontiers les métiers, les enfants portent couramment les noms de famille des deux parents, et un congé parental d’un an peut être divisé à part égale entre conjoints. Pourtant le mouvement #MeToo y a connu un écho retentissant. Qu’est-ce que ce phénomène a encore à apporter au si féministe Québec?
Le si féministe Québec à l'épreuve de #MeToo - Cheek Magazine

4. Prévention sexuelle chez les lesbiennes: le grand vide

On a lu pour vous cet article de RTL Girls sur les stéréotypes qui entourent la sexualité lesbienne et ont un impact sur la santé des femmes homosexuelles et on vous le recommande fortement.
Prévention sexuelle chez les lesbiennes: le grand vide - Cheek Magazine

5. La césarienne, un mode d'accouchement mal perçu (et souvent mal vécu) en France

En France, un bébé sur cinq naît par césarienne. C’est deux fois plus qu’au début des années 80. Mais pour les femmes qui en ont fait l’expérience, la césarienne est souvent vécue comme un traumatisme. A contrario, celles qui en font la demande ne sont pas entendues. Pourquoi ce mode de naissance a-t-il si mauvaise réputation?
La césarienne, un mode d'accouchement mal perçu (et souvent mal vécu) en France - Cheek Magazine

7. Il n'y a rien de honteux à préférer les serviettes aux tampons

On a lu pour vous cette tribune, publiée sur Mashable, qui dénonce les moqueries visant les femmes qui utilisent des serviettes pendant leurs règles et on vous la conseille fortement.  
Il n'y a rien de honteux à préférer les serviettes aux tampons - Cheek Magazine