société

Le Cheek Point

Grace Ly: “Je ne suis pas une simple préférence sexuelle”

On a lu pour vous cette tribune de Grace Ly sur le site du magazine Elle en réponse aux propos de Yann Moix et on vous la conseille fortement. 
© Brigitte Sombie
© Brigitte Sombie

© Brigitte Sombie


Je ne suis pas une simple préférence sexuelle.

Si vous allez dans un village de France, vous aurez du mal à y trouver deux femmes semblables. Alors, où trouvent-ils des points communs entre toutes les femmes d’un continent entier, ces  hommes qui déclarent n’être attirés que par des femmes asiatiques’?

Ils avouent être en proie à des idées préconçues façonnées par l’Histoire sur ces milliards de personnes. Dans leur esprit, les ‘femmes asiatiques’ seraient exotiques, douces, souples, arrangeantes, dévouées au bon plaisir de l’homme, comparables à des mignonneries, voire des bibelots comme l’a écrit l’auteur Pierre Loti à propos de ces femmes d’ailleurs.

N’être attiré que par une seule catégorie inexistante de femmes, c’est ne pas voir en elles des êtres humains doués d’originalité et de profondeur, mais les considérer comme des items interchangeables d’une même production en série.

C’est les considérer comme des objets, bien commodes pour y projeter ses propres désirs de puissance. Oui, réduire des femmes de la sorte, c’est sexiste et raciste.

La blogueuse, autrice et vidéaste Grace Ly a tenu à répondre à Yann Moix après ses déclarations extrêmement dérangeantes sur les femmes asiatiques. Dans une interview accordée au magazine Marie-Claire ce dernier a en effet affirmé ne sortir “qu’avec des Asiatiques. Essentiellement des Coréennes, des Chinoises, des JaponaisesGrace Ly signe cette excellente tribune dans laquelle elle dénonce le sexisme et le racisme de tels propos. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de Elle.  


1. Pourquoi il est grand temps de briser le tabou du vaginisme

Ce trouble sexuel, qui rend la pénétration impossible, ou a minima douloureuse et difficile, reste mal connu. Source de honte, le vaginisme est pourtant beaucoup plus commun que ne pourraient le croire les femmes qui en souffrent. Enquête sur un tabou au croisement de la sexualité et de la santé féminine.
© Brigitte Sombie - Cheek Magazine
© Brigitte Sombie

3. Elles utilisent leur sang menstruel comme engrais naturel

On a lu pour vous cet article de Vice dans lequel la journaliste Justine Reix donne la parole à ces femmes qui utilisent leur sang menstruel comme engrais pour leur potager. 
© Brigitte Sombie - Cheek Magazine
© Brigitte Sombie

4. Grâce à Claude Terosier, apprendre à coder devient un jeu d'enfant

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente Claude Terosier, prix de l’innovation et fondatrice de Magic Makers, des ateliers pour apprendre aux enfants à coder. 
© Brigitte Sombie - Cheek Magazine
© Brigitte Sombie

5. Meet My Mama, la start-up qui redonne le pouvoir aux femmes au foyer du monde entier

L’empowerment a un goût. C’est ce que démontrent les cuisinières de Meet My Mama, un service traiteur né il y a deux ans et valorisant le talent des femmes réfugiées et issues de l’immigration. Grâce à l’initiative de trois vingtenaires, les mères au foyer deviennent des cheffes. Rencontre.
© Brigitte Sombie - Cheek Magazine
© Brigitte Sombie

6. Pourquoi la nouvelle pub Gillette rend-t-elle fous les masculinistes?

Pour l’instant diffusée uniquement aux Etats-Unis et sur Youtube, la nouvelle campagne des rasoirs Gillette a retenu la leçon de #MeToo et invite ses utilisateurs à échanger les codes de la virilité toxique contre ceux d’une masculinité positive. Ô surprise! Le message a du mal à passer.
© Brigitte Sombie - Cheek Magazine
© Brigitte Sombie