société

La vidéo du jour

La Grande-Bretagne va durcir sa loi contre les publicités sexistes

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle d’AJ+ qui revient sur la nouvelle loi britannique contre les pubs sexistes.
DR
DR

DR


En Grande-Bretagne, l’Advertising Standards Authority (ASA), l’équivalent du CSA, a annoncé le renforcement des lois pour limiter les publicités sexistes. Comme AJ+ le montre dans cette vidéo, ce soin particulier porté à la représentation des deux sexes s’appliquera de différentes manières.

Pour respecter la réglementation durcie de l’ASA, les marques devront notamment cesser d’utiliser des ficelles trop souvent vues à la télé ou sur les panneaux publicitaires: celles se moquant des personnes qui ne se conformeraient pas aux stéréotypes de genre, celles qui se contentent de montrer des femmes pour vendre des produits ménagers, ou dépeignent au contraire des hommes incapables de les utiliser; ou encore les scénarios de publicités qui laissent entendre qu’il est mal, pour une fille, d’exercer une activité communément considérée comme “de garçon”, et inversement.

Pourquoi ce durcissement? Parce que continuer de reproduire ces stéréotypes peut “restreindre les choix, les aspirations et les opportunités des enfants, des jeunes et des adultes”, selon l’ASA. Il n’y a plus qu’à espérer que ces recommandations inspirent la France.

 

Mathilde Saliou 


2. Quand le sexisme de la psychanalyse devient dangereux pour les patient·e·s

Fondée sur des stéréotypes de genre, la psychanalyse véhicule une vision misogyne de la femme. Dénoncé par certain·e·s thérapeutes, le sexisme de la discipline peut s’avérer destructeur pour les patient·e·s.
DR - Cheek Magazine
DR

3. Pourquoi il faut en finir avec l'expression “frotteur du métro”

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’il surgisse dans la rubrique faits divers: le “frotteur du métro” est toujours là. Mais pourquoi parle-t-on de “frotteur” et pas “d’agresseur”?
DR - Cheek Magazine
DR

7. Nasreen Sheikh, la jeune activiste népalaise en guerre contre les sweatshops

Promise à un mariage forcé, exploitée dans un atelier de confection, Nasreen Sheik a déjoué les pronostics pour devenir une activiste féministe et une cheffe d’entreprise. Tout en aidant les femmes népalaises à s’émanciper, elle enjoint les consommateur·rice·s occidentaux·les et les multinationales à se responsabiliser.
DR - Cheek Magazine
DR