société

Le podcast du jour

Dans un podcast, une ancienne Femen enregistre les hommes qui la harcèlent

Dans Héroïnes de la rue, l’ex-Femen Marguerite Stern questionne la place des femmes dans l’espace public par le prisme du harcèlement de rue. 
DR
DR

DR


Je m’appelle Marguerite Stern, j’ai 28 ans, et un jour, j’ai pris une décision qui a changé ma vie. Je suis devenue activiste Femen. Ça a duré trois ans, et ça a radicalement changé mon rapport au monde. Mon rapport au corps, à la vie, à l’amour, à la rue. J’en pouvais plus des gars qui me harcelaient dans l’espace public. J’ai vu ces nanas débarquer sur nos écrans, et sur un coup de tête j’ai décidé de les rejoindre. Avec elles, j’ai appris à mettre en scène ma colère, à aller la cracher dans la rue. Six ans après ma première action, j’ai décidé de mettre des mots sur ça, sur ce qui a été ma première révolte, ma porte d’entrée dans le féminisme.” C’est avec ces mots que l’ex-Femen Marguerite Stern présente Héroïnes de la rue, un nouveau podcast qu’elle a écrit et réalisé.  

Dans ce premier épisode intense, dont on ressort le souffle court, la jeune femme nous embarque avec elle dans la rue, où elle enregistre ses échanges avec ses harceleurs. A la manière d’une Sofie Peteers, l’étudiante belge qui avait filmé son harcèlement de rue en caméra cachée en 2012, Marguerite Stern donne à entendre ses dialogues de sourds avec des bandes de mecs butés, aux propos violents et à l’agressivité décomplexée. On ne vous spoile pas, mais on reste sidérées par la tournure que prend la situation quand la narratrice laisse pour de bon exploser sa colère… Un volet inaugural oppressant et impressionnant de vérité, qui interroge sur la place des femmes dans un espace public qui leur est, en 2019, toujours hostile. 

 


2. Laura Portelli, la cheffe qui sublime le pique-nique

Chez Pique-Nique, le restaurant qu’elle a ouvert fin novembre, Laura Portelli sert une cuisine douce et réconfortante, version chic de nos repas improvisés en plein air en famille ou entre copains. Pour la déguster, il faudra patienter encore un peu. En attendant, elle répond à notre interview “Top Cheffe”.
DR - Cheek Magazine
DR

4. Pain fait maison, télétravail et héroïnes ordinaires: que nous restera-t-il du confinement?

Assigné·e·s à domicile pendant deux mois, nous avons dû nous adapter à un rythme de vie radicalement différent de celui que nous avons l’habitude de mener. L’occasion de prendre de nouvelles habitudes, mais aussi de réfléchir à la société que nous voulons -et à la place qu’occupent les femmes dans l’Histoire. 
DR - Cheek Magazine
DR

5. À quoi ressemblera la rencontre amoureuse post-Covid-19?

Discussions par message pendant des semaines sans se voir, dates vidéo, peur de la contamination… La crise sanitaire bouleverse les habitudes des célibataires et redéfinit l’étiquette de la rencontre amoureuse au profit du “slow dating”. 
DR - Cheek Magazine
DR

6. Le nouveau casse-tête des apéros de déconfinement

Soirées aux fenêtres, gestes barrières, comités réduits… Dans le contexte du déconfinement, les moins de 35 ans s’adaptent, rivalisent d’ingéniosité, et appréhendent les apéros avec de nouvelles priorités.
DR - Cheek Magazine
DR