société

La vidéo du jour

“Inde: le pays qui n'aimait pas les femmes”, un reportage bouleversant d'Arte

Si vous ne devriez regarder qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait la bande annonce du reportage intitulé Le pays qui n’aimait pas les femmes, produit par Arte. Quatre indiennes témoignent de la difficulté d’être une femme dans une société patriarcale. 
DR
DR

DR


“‘On a peur que si les femmes deviennent les égales des hommes, elles ne veuillent plus travailler à la maison. On ne veut pas que les filles soient éduquées. Elles pourraient rompre avec notre culture. J’ai déjà vu ça bien des fois, j’en ai tiré mes conclusions.’ En Inde, il ne fait pas bon être une femme. Pour de nombreuses familles, la naissance d’une fille est un fardeau, si bien qu’elles sont souvent tuées à peine nées.” Ainsi débute la bande annonce du reportage intitulé Le pays qui n’aimait pas les femmes, réalisé par David Muntaner et produit par Arte.  

Quatre femmes indiennes témoignent des différentes violences qu’elles ont subies, souvent considérées comme traditionnelles et ordinaires dans cette société patriarcale. Saroj, 11 ans, est née dans un village du Rajasthan où les filles sont tuées à la naissance parce que la dot du mariage coûte cher. Avant elle, sa mère a dû tuer sa première fille en l’étouffant avec du sable. Victime de violences conjugales, Sunita, 25 ans, a décidé de quitter son mari et de se réfugier dans sa famille qui, malgré la souffrance de la jeune femme, n’accepte pas qu’elle déroge aux traditions. En dépit de sa peur, Suzanne, 38 ans, se bat au tribunal pour viol alors que la justice indienne, en général, ne se positionne pas du côté des victimes. Mise au ban de la société, parce qu’une femme veuve est considérée comme porte malheur, Gulab Bai, 84 ans, est abandonnée dans les rues de Vrindavan. 

On vous recommande vivement de regarder ce reportage sur le site d’Arte. Faites vite, il est en ligne jusqu’au 19 novembre. 

 

Wendy Le Neillon 


1. Réfugiées du Darfour, elles s'émancipent par le football

À l’est du Tchad est né Darfur United, une équipe de football composée de réfugiées du Darfour. Pour ces femmes, le sport est source d’autonomie. Elles rêvent de représenter leur communauté en compétition internationale.
DR - Cheek Magazine
DR

4. Légalisation de l'IVG: les Argentines se mobilisent en masse

Les rues de Buenos Aires étaient noires de monde hier lors de la première manifestation de 2020 en faveur de la légalisation de l’avortement, que les Argentines espèrent enfin arracher cette année. 
DR - Cheek Magazine
DR

5. La testostérone, une piste pour combattre l'endométriose?

Prescrite dans les années 70 et 80 en France et abandonnée par la suite, la testostérone représente pourtant un espoir non négligeable pour les personnes atteintes d’endométriose. Explications. 
DR - Cheek Magazine
DR

6. Pourquoi concilier couple et boulot reste plus difficile pour les femmes

Le mythe de la Wonder Woman qui vit à mille à l’heure pour assurer sur tous les fronts, au bureau comme à la maison, est à bout de souffle. Aujourd’hui, envers et malgré les inégalités de genre qu’il reste à vaincre, les jeunes actives sont en quête d’équilibre et de sens.
DR - Cheek Magazine
DR