société

La vidéo du jour

Ces ados qui affichent leur acné pour dénoncer le diktat de la peau lisse

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle publiée par Brut sur les ados qui affichent leur acné sur Instagram.
Ces ados qui affichent leur acné pour dénoncer le diktat de la peau lisse

Alors que les publicités et les Youtubeuses beauté regorgent de conseils pour masquer voire éradiquer l’acné des visages juvéniles, certain·e·s adolescent·e·s prennent le contrepied de ce diktat et affichent leurs boutons sur Instagram, comme le résume cette vidéo diffusée par Brut le 19 juin. Le photographe américain Peter de Vito y déplore de ne jamais avoir vu l’acné “présentée comme quelque chose de normal”.

Lassé des peaux lisses et clairement retouchées des modèles, il a décidé de poster sur son compte Instagram des photos de visages couverts de boutons, où sont écrites des phrases comme “Acne is normal” ou “I am so fucking sick and tired of the Photoshop”. Un travail de normalisation bienvenu quand on sait que cette affection cutanée peut entraîner chez une baisse d’estime de soi voire des cas de dépression.

Alexandra Vépierre


4. Elle continue de recevoir des publicités de grossesse après la mort de son bébé, et pousse un coup de gueule

On a lu pour vous cette lettre ouverte, publiée sur Twitter mardi 11 décembre, dans laquelle la journaliste Gillian Brockell pousse un coup de gueule contre les réseaux sociaux qui continuent à lui envoyer des publicités en lien avec sa grossesse après la perte de son bébé. 
Elle continue de recevoir des publicités de grossesse après la mort de son bébé, et pousse un coup de gueule - Cheek Magazine

5. Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé

Le jeudi 13 décembre 2018 marque un tournant historique pour les droits des femmes en Irlande. Après la victoire du “oui” au référendum en mai dernier, le Sénat vient d’annoncer la légalisation de l’avortement. 
Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé - Cheek Magazine

6. Réduire le temps de travail pour l'égalité femmes-hommes? C'est le pari d'une asso belge

En Belgique, l’association féministe Femma va passer à la semaine de quatre jours afin d’offrir à ses employé·e·s plus de temps libre. Objectif? Donner l’occasion aux hommes de se charger davantage des tâches ménagères, un domaine encore et toujours largement pris en charge par les femmes.
Réduire le temps de travail pour l'égalité femmes-hommes? C'est le pari d'une asso belge - Cheek Magazine