société

Le Cheek Point

Isabelle Adjani dénonce l'impunité des harceleurs dans le milieu du cinéma français

On a lu pour vous cette tribune de l’actrice Isabelle Adjani sur le site du Journal du Dimanche et on vous la conseille fortement. 
Instagram/isabelleadjaniofficiel
Instagram/isabelleadjaniofficiel

Instagram/isabelleadjaniofficiel


En France, il y a les trois G: galanterie, grivoiserie, goujaterie. Glisser de l’une à l’autre jusqu’à la violence en prétextant le jeu de la séduction est une des armes de l’arsenal de défense des prédateurs et des harceleurs. De ceux qui prétendent que ces femmes ne sont pas si innocentes, car elles-mêmes se prêtent à ce jeu qui fait partie de notre culture. Dans les maisons de production ou chez les décideurs, j’ai souvent entendu: ‘Toutes des salopes, toutes des putes de toute façon, ces actrices!’

Mais ce n’est pas un jeu et il est grand temps de rappeler que dans libertinage il y a liberté et que quand une femme dit non, elle dit non, que son corps lui appartient et qu’elle seule est libre d’en disposer. Quand une actrice se fait séduisante pour décrocher un rôle, ce n’est pas pour se faire violer!

Après les révélations du New Yorker et du New York Times concernant le producteur américain Harvey Weinstein, l’actrice Isabelle Adjani signe une tribune dans le Journal du Dimanche pour dénoncer l’impunité dont bénéficient “les prédateurs et les harceleurs” dans le milieu du cinéma et rappelle que les femmes sont “libres de baiser, libres d’avorter” et “libres de parler!”.

À lire le plus vite possible sur le site du Journal du Dimanche

 


1. Quand Simone Veil protestait contre l'absence de femmes au Panthéon

Alors que son entrée au Panthéon est annoncée pour juillet, une vidéo datant de 1992, montre Simone Veil s’insurger de l’absence de femmes dans la célèbre demeure des “grands hommes”. 36 ans plus tard, la boucle est bouclée. 
Instagram/isabelleadjaniofficiel - Cheek Magazine
Instagram/isabelleadjaniofficiel

4. Elle réalise une carte du féminicide en Colombie pour en montrer l'étendue

Sandra Suarez, jeune Colombienne de Bogota, réalise actuellement une carte Google des féminicides qui frappent son pays, où le meurtre des femmes est reconnu comme tel par la justice mais encore trop souvent minimisé par l’opinion publique. 
Instagram/isabelleadjaniofficiel - Cheek Magazine
Instagram/isabelleadjaniofficiel

5. Baftas 2018: la blague féministe de Salma Hayek et le triomphe de Time's Up

Hier soir se déroulait à Londres la 71 ème cérémonie des Bafta. Lors d’une soirée marquée par les soutiens aux femmes victimes de violences sexuelles, Salma Hayek s’en est donné à cœur joie.   
Instagram/isabelleadjaniofficiel - Cheek Magazine
Instagram/isabelleadjaniofficiel

6. On a collé des affiches avec Merci Simone, qui expose Simone Veil dans tout Paris

On a suivi les fondatrices de Merci Simone pendant qu’elles partaient tapisser un mur parisien avec le portrait de Simone Veil. Leur collectif de street art féministe veut préserver la mémoire de celle qui a légalisé l’IVG en France.
Instagram/isabelleadjaniofficiel - Cheek Magazine
Instagram/isabelleadjaniofficiel