société

Le Cheek Point

Comment un site anti-IVG sponsorise du contenu sur Facebook pour dissuader les jeunes femmes d'avorter

On a lu pour vous cet article du Monde sur la façon dont un site anti-IVG sponsorise des contenus sur Facebook à destination des femmes de moins de 30 ans, et on vous le conseille. 
DR
DR

DR


Je suis détruite à l’intérieur’, Je n’ai plus aucune pensée positive’, ‘Même si les années passent (10 ans!)… je ne pense qu’à ça!’: parmi les contenus sponsorisés par la page Facebook intitulée ‘IVG: vous hésitez? Venez en parler!’, les témoignages se suivent et se ressemblent, dressant le portrait de femmes dépressives depuis leur avortement. Et pour cause: cette page est une extension, sur les réseaux sociaux, du site IVG.net, fondé par un couple de militants catholiques anti-avortement férus de numérique.

Ces témoignages sont presque toujours accompagnés de photographies, qui, au premier abord, laissent croire qu’elles représentent les femmes citées. En réalité, ces photographies sont la plupart du temps issues de banques d’images. C’est ainsi qu’après une recherche dans ces banques, nous avons retrouvé les photographies en question. Elles étaient associées aux mots-clés suivants adolescente en dépression’, ‘adolescente en pleurs ou encore maux de tête.”

Dans l’article Les anti-IVG ciblent les jeunes femmes grâce aux publicités sur Facebook publié le 11 juillet, Les Décodeurs du Monde ont analysé les contenus d’ “IVG: vous hésitez? Venez en parler!”. Cette page Facebook, où 12 jeunes femmes racontent leur avortement forcé et la dépression qui a suivi, est en réalité une extension du site anti-avortement ivg.net. Entre photos détournées et articles scientifiques partiaux, Les Décodeurs doutent sérieusement de la véracité de ces témoignages, qui visent à “relayer l’idée selon laquelle l’avortement serait à l’origine de troubles mentaux”. Une nouvelle tentative des anti-IVG pour entraver la liberté de choix des femmes.

À lire le plus rapidement possible sur le site du Monde.


2. Aya Nakamura est-elle victime de misogynoir?

Depuis les NRJ Music Awards, qui ont eu lieu samedi 10 novembre, Aya Nakamura est au cœur d’une nouvelle polémique, et doit faire face à des propos violents de la part de présentateurs, comme Matthieu Delormeau. Des déclarations qualifiées de “misogynoir” par certains internautes.  
DR - Cheek Magazine
DR

3. “Mansplaining”, le nouveau podcast de Slate, décortique les masculinités

Slate a lancé son nouveau podcast sur les masculinités, Mansplaining, animé par Thomas Messias, professeur de lycée et journaliste pour le magazine. Dans ce premier épisode, le trentenaire met en exergue les stéréotypes du genre véhiculés par les œuvres cinématographiques. 
DR - Cheek Magazine
DR